Étiqueté : théorie de la communication

Retour critique sur la critique de la communication (épisode 6) : Palo Alto

L’École de Palo Alto n’est pas l’œuvre d’un seul homme, même si Gregory Bateson l’a fondée et lui a donné ses fondamentaux. Plusieurs de ses disciples ont prolongé son effort pour se singulariser et donner leur propre vision, notamment de la communication. Ainsi, Paul Watzlawick, Janet Helmick Beavin et Don D. Jackson ont apporté une distinction à la réflexion de Bateson, sans toutefois s’en éloigner profondément.

Retour critique sur la critique de la communication (épisode 5) : Palo Alto

Dans les esprits, la communication reste attachée à l’information depuis Shannon et aux systèmes depuis Wiener. La réduction mécaniste et la volonté de résoudre les problèmes techniques ont amené le premier à évacuer les problèmes sémantiques. Les déductions et les analogies succinctes ont permis au second de transformer la relation communicationnelle en une somme d’interactions guidées par les chiffrements et les déchiffrements des messages. Un groupe va prolonger les idées initiales liant information et système tout en corrigeant en partie les défauts évoqués : l’École de Palo Alto.

Retour critique sur la critique de la communication (épisode 3)

« Nous avons décidé de donner à la théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l’animal que dans la machine, le nom de cybernétique, formé à partir du grec χυβερνητηζ ou pilote » (Wiener, 2014, p.70). C’est ainsi que Wiener explique le choix du terme cybernétique, qu’il rattache dans la phrase qui la suit à un article fondateur de Clerk Maxwell de 1868 sur les gouvernails. On comprend alors la convocation de la commande, mais que vient y faire la communication ?

Sasin Tipchai, sur Pixabay

Une théorie politique de la communication

Après des années de recherche consacrées à la communication sur des terrains très différents, des mœurs au travail, de l’information au journalisme, des médias à la communication politique, des outremers à la francophonie et aux langues romanes, d’internet à l’Europe, de la mondialisation à la diversité culturelle, de la communication à l’épistémologie des connaissances, je peux résumer la théorie politique de la communication que je défends.

Retour critique sur la critique de la communication (épisode 1)

Le premier de ces aspects relève de l’ambiguïté à considérer la communication comme un simple parcours entre une source et un destinataire. Le schéma canonique de Shannon et Weaver intitulé Shematic Diagram of a General Communication System, issu de l’ouvrage fondateur The Mathematical Theory of Communication de 1964, s’est durablement installé dans les esprits comme LA référence en termes de communication. Nous y voyons plusieurs lectures malheureuses.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search