Étiqueté : réseaux socionumériques

Clarifier l’information en temps de crise : covid-19 et émergence des expertises 2.0.

La crise de confiance sociale et populaire envers les communautés épistémiques traditionnelles a ébranlé le statut d’une vérité issue d’un discours que l’on pensait alors consensuelle, intangible et descendante, puisque provenant d’une catégorie d’experts jusqu’alors rarement remise en question :  celle de l’expert scientifique. Véritable défi lancé à la figure de l’expert par le nouvel espace public numérique, cette remise en question a permis l’émergence de nouveaux “experts” de tout bord. Ils alimentent le débat et l’abreuvent d’informations immédiates et diluées se réclamant toutes d’une vérité particulière/singulière rendue possible par le spectre de plus en plus large de l’espace public numérique.

Les réseaux sociaux numériques ne sont pas des espaces publics

Le confinement qui accompagne la crise sanitaire que nous connaissons nous conduit à utiliser encore plus intensivement les dispositifs numériques. Or si ces derniers permettent de pallier la non communication (l’absence de communication), il tendent également à développer l’incommunication (une incompréhension partielle) comme les contributeurs du numéros 84 de la revue Hermès l’ont montrée. Cette incommunication est particulièrement à l’œuvre dans les réseaux sociaux numériques (Facebook, Twitter, etc.) qui, s’ils sont bien, parfois, des espaces communs d’expression politique ne sont jamais des espaces publics où peut se déployer une raison publique.

Les réseaux

Les réseaux Sous la direction d’Éric Letonturier CNRS Éditions, 2012 Commande en ligne Avec Internet, le mot « réseau » connaît une popularité sans précédent. Pourtant, cette notion existe depuis fort longtemps...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search