Étiqueté : numérique

Une photographie de streamers et streameuses faisant un karaoké durant le ZEvent 2022. La salle est plongée dans le noir, les visages de la quinzaine de participants sont éclairés par l'écran de l'ordinateur devant lequel ils sont assis ou debout. Bouche grande ouverte, ils sont en train de chanter à tue-tête devant un micro.

ZEvent : le retour de la télévision sur Internet ?

« Vous voulez dire qu’il y a des gens qui regardent d’autres gens en train de jouer à des jeux vidéo ? Faut vraiment rien avoir à foutre de sa vie. » Huit ans plus tard, l’incompréhension d’Antoine de Caunes a laissé place à plusieurs millions d’euros récoltés. Entre récupération politique et légitimation progressive, le stream français s’installe dans le paysage audiovisuel… en ligne.

Une photographie de deux enfants d'environ 10 ans assis devant un écran dans une salle de classe. L'un est un garçon blanc, debout, les mains sur le clavier. L'autre est une fille noire, assise, portant un casque audio. L'écran est tourné vers les enfants.

Les communs : levier pour l’enseignement (du) numérique à l’école

[Les archives d’Hermès] En 2017, Louise Merzeau et Hélène Mulot appellent l’école à se départir d’une conception instrumentale du numérique qui formate les élèves en utilisateurs dociles, pour le repenser comme un environnement à investir et à transformer collectivement. Car c’est le rôle de l’école que de réunir, protéger et enseigner les conditions de transmission des savoirs.

“Je ne me suis jamais senti contraint par une définition disciplinaire”, Antoine Compagnon

Je n’ai jamais pensé que je devais parler différemment avec des publics différents. C’est en ce sens que je ne fais pas de vulgarisation. Je souhaite simplement que les gens comprennent mieux les Essais ou les Pensées, et qu’ils sortent de mes cours avec le sentiment d’être plus intelligents qu’en y entrant.

Parution H87, hypothèses

[Parution] Revue Hermès 87 – L’érudition

L’érudition est-elle une simple parure, un trompe-l’œil, ou une forme de recherche foncièrement libre et inclassable ? Cette dualité se retrouve dans les stéréotypes entourant la figure de l’érudit, admiré pour l’étendue de ses connaissances ou moqué pour ses postures singulières. L’érudition suscite des questions qui intéressent d’autant plus la communication que les nouvelles technologies modifient les productions, l’accès et l’usage des connaissances et des cultures.

Communiquer l’invisible (partie 2)

Pour H. Arendt (1983) la caractéristique première de l’espace public est d’être un espace d’apparence. Un espace qui est donc, comme la visibilité, éphémère. En effet, il naît dès que des hommes libres se rencontrent, mais disparaît dès qu’ils se séparent : « il a ceci de particulier qu’à la différence des espaces qui sont l’œuvre de nos mains, il ne survit pas à l’actualité du mouvement qui l’a fait naître ».

La purge numérique ?

Aujourd’hui, on peut se demander si, prétextant de la Covid, le gouvernement n’en profite pas, non seulement pour nous confiner et nous empêcher de râler, mais également pour appliquer la bonne vieille recette de la saignée ou de la purge à l’économie. Dans cette hypothèse l’économie française serait malade, vieillie, dépassée, incapable de s’adapter aux bienfaits du numérique, bref archaïque. La Covid, politiquement transformée en confinement, serait alors l’occasion rêvée de forcer les gens et les entreprises à, enfin, se mettre au goût du jour : celui, évidemment, du numérique.

[Parution] Santé connectée

Écrans, claviers, souris, plateformes, internet des objets et « intelligence » artificielle envahissent désormais notre quotidien et transforment nos relations aux autres. Après leur entrée dans le champ du bien-être et du quantified-self, des industriels explorent celui de la santé, champ d’autant plus prometteur qu’il offre – avec la chronicisation de certaines maladies infectieuses ou cancéreuses et l’augmentation du vieillissement de la population –, de nombreux domaines d’application. De son côté, la situation actuelle de la crise sanitaire du Covid-19 a modifié en quelques mois des pratiques enracinées depuis des décennies dans le champ de la santé.

Distanciel n’est pas raison

Pascal Robert[1]   Le discours du Président de la République ne nous a guère laissé le choix : l’enseignement supérieur doit passer en distanciel. Point. Solution qui ne se discute manifestement pas. Bel...

La numérisation : une révolution métaphysique

Dans l’Essentiel [Im]matérialités de la mort, dirigé par Valérie Robin Azevedo, Jean-Michel Besnier (Paris Sorbonne) s’intéresse à l’immortalité numérique. Nous reproduisons ici un extrait.   L’homme est désir d’éternité : c’est une banalité...

Hermès 73. Controverses et communication

Le n° 73 sera en librairie le 4 décembre 2015   Controverses et communication Sous la direction de Romain Badouard et Clément Mabi  Vidéo de présentation Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search