Étiqueté : Brésil

Drapeau de l'État du Brésil flottant au vent

Le Capitole brésilien

par Juremir Machado da Silva, journaliste, traducteur, écrivain et professeur d’université Le 6 janvier 2021 des fanatiques ont attaqué le Capitole, siège du parlement américain, mécontents de la défaite de Donald Trump...

Lula marchant avec les représentants du peuple brésilien lors de son investiture

De la main du peuple

par Roberto Chiachiri, professeur et chercheur des universités au Brésil Le soir du 30 octobre 2022, le Brésil connaît peut-être l’une des plus belles fêtes démocratiques de son histoire après la liesse...

Sur le large trottoir d'une rue dans une ville, une corde à linge a été tendue, sur laquelle ont été étendus trois drapeaux. À droite, le drapeau multicolore LGBTQ+ ; au milieu, texte : "Fora Bolsonaro" ; à gauche, texte : "O Brasil feliz de novo. PT. Lula 2022".

Lula, de la traversée du désert à la victoire : pour défendre la démocratie

[Par Juremir Machado da Silva] Comme le Héros aux mille et un visages de Joseph Campbell, Lula accepta l’appel à l’aventure, surmonta les obstacles, traversa le désert et revint. Désormais, comme on se relève après le passage d’un ouragan, il reste à se projeter dans l’avenir. Le nouveau président brésilien a une énorme responsabilité devant lui : continuer à défendre la démocratie.

Lula, homme blanc grisonnant d'environ 75 ans, front dégarni et barbe blanche courte, porte un costume-cravate. Il regarde droit dans la caméra. Dans sa gestuelle, il a les bras écartés et les index pointés vers le bas.

Lula au Jornal Nacional

[Par Juremir Machado da Silva] La campagne électorale à la présidence de la République brésilienne à la télévision vient de débuter. La semaine du 22 au 26 août 2022 était consacrée aux entretiens avec les candidats dans le Jornal Nacional, le principal journal télévisé du pays.

Celui qui ne débande jamais

[Par Juremir Machado da Silva] Ceci est un texte technique. Aucun terme vulgaire ne sera utilisé. Il raconte l’histoire d’un homme qui se présentait comme « celui qui ne débande jamais » (imbrochável, en portugais), qualité confirmée par déclaration publique de sa jeune épouse. Toute similitude avec le président d’un certain pays situé au-dessous des tropiques n’est pas une coïncidence.

Censuré et mis à la porte

« Je suis journaliste, avec 35 ans de carrière, et professeur d’université à Porto Alegre, au Brésil. On m’a mis à la porte, le 3 janvier 2022, du journal où je travaillais. »

Bolsonaro et Zemmour

Juremir Machado da Silva   La France est jalouse du Brésil. Le pays des Lumières veut imiter le géant des tropiques. Le Brésil a comme président de la République Jair Bolsonaro. La...

« La presse est à blâmer ! »

Culpabiliser la presse pour ses manquements, c’est la tactique employée par le président de la République du Brésil, Jair Bolsonaro, depuis son élection. Après avoir déclaré que le Brésil était « brisé », il a désigné, le mercredi 6 janvier de 2021, un coupable.

Le « droit à la communication » au Brésil

À Brumadinho, il y a eu plusieurs types de morts : physique, psychologique, financière – causée par l’attitude de l’entreprise Vale qui, voulant faire taire les autorités et la population, a mis en jeu d’énormes sommes d’argent, comme l’indemnité distribuée aux habitants de la ville et ses environs – et la mort causée par la presse et la communication. Cette dernière est due à la manière dont a été traité médiatiquement ce crime humanitaire : l’exposition des familles et le non-respect des droits de personnes en situation de vulnérabilité.

Le fragile débat brésilien sur les infox

Comme l’ont montré les derniers sondages d’opinion, les Brésiliens craignent l’impact des infox et considèrent qu’il est important d’établir un projet de loi pour lutter contre la désinformation. Un élément important qui a obligé le Sénat fédéral à débattre et à approuver la mise en œuvre d’un projet de lutte contre leur diffusion. Le projet de loi brésilien de Liberté, Responsabilité et Transparence sur internet (projet de loi 2.630/2020 — Lei Brasileira de Liberdade, Responsabilidade e Transparência na Internet), proposé par le sénateur brésilien Alessandro Vieira, marque une étape importante dans le combat mené contre l’industrie de la désinformation dans le pays.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search