Catégorie : Blog de la revue Hermès

« La presse est à blâmer ! »

Culpabiliser la presse pour ses manquements, c’est la tactique employée par le président de la République du Brésil, Jair Bolsonaro, depuis son élection. Après avoir déclaré que le Brésil était « brisé », il a désigné, le mercredi 6 janvier de 2021, un coupable.

Intelligence artificielle … Mythes, réalités et perspectives

La véritable Intelligence artificielle sera la quintessence de sciences comme la génétique, l’économie ou la psychologie et aussi d’autres sciences cognitives, nous dit Judea Pearl, inventeur des réseaux bayésiens. Peut-être un « Art au carrefour de plusieurs sciences » pour reprendre le mot de Bergson sur la médecine dont on sait qu’elle espère beaucoup de l’IA.

May, Édouard, Docteurs et savants 14e, 15e, 16e siècles, imprimerie Lemercier, s.d. Musée Carnavalet, Histoire de Paris, G.25055. CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet.

L’érudition : usages et enjeux, par Bernard Valade

Qu’entend-on par « érudition » ? Qu’est-ce qu’un « érudit » ? Nombreux sont les stéréotypes attachés à ce qu’il faut d’abord considérer comme une « méthode d’étudier » ainsi qu’à ceux qui la pratiquent. En se limitant au cas français, on examinera ici comment cette méthode a été mise en œuvre à la Renaissance, puis tout au long de l’âge classique, avant que d’être mise en question à l’époque des Lumières. Devenue au xixe siècle la servante des études historiques et littéraires, l’érudition est aujourd’hui l’objet d’interrogations nouvelles qui en font bien voir les usages et mieux mesurer les enjeux.

Portrait de William Marx dans son bureau au Collège de France, 2020

« L’érudition, c’est l’altérité », entretien avec William Marx

D’un point de vue plus fondamental, l’érudition est une liberté puisqu’elle permet de sortir du monde où nous sommes, c’est-à-dire de sortir d’un cadre et d’une façon de penser. Elle donne accès à un autre monde, dans lequel nous sont vraiment offerts des espaces d’innovation, de liberté, de fiction, d’imagination, de sensibilité et d’émotion nous permettant d’échapper aux diktats du quotidien.

Charles Martel à la bataille de Poitiers, en octobre 732, représentation par Charles de Steuben (1837), Galerie des Batailles, musée d'histoire de France, château de Versailles.

En appeler à Charles Martel pour haïr

Le week-end du 10 avril 2021 a été le cadre de plusieurs actions violentes contre la communauté musulmane française. Des inscriptions telles que « Les croisades reprendront », « Charles Martel sauve-nous » ont été inscrites, dimanche 11 avril, sur les murs extérieurs du centre culturel islamique Avicenne de Rennes.

Pawl Kuczynski

La radicalité à l’aune des théories du complot

D’autre part, l’une des premières conséquences des derniers confinements, observés en France et ailleurs, est l’accroissement du temps passé devant les écrans. On parle même d’addiction à l’Internet et aux réseaux sociaux numériques. La radicalité n’y trouve-t-elle pas une autre porte ouverte ? Pourtant, les technologies numériques d’information et de communication peuvent aussi être un remède pour le lien social qui va progressivement à l’évanescence. Alors, comment trouver un remède aux maux de cette forme de radicalité qui puisent ses racines dans les idéologies extrémistes ?

Retour critique sur la critique de la communication (épisode 3)

« Nous avons décidé de donner à la théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l’animal que dans la machine, le nom de cybernétique, formé à partir du grec χυβερνητηζ ou pilote » (Wiener, 2014, p.70). C’est ainsi que Wiener explique le choix du terme cybernétique, qu’il rattache dans la phrase qui la suit à un article fondateur de Clerk Maxwell de 1868 sur les gouvernails. On comprend alors la convocation de la commande, mais que vient y faire la communication ?

Le « droit à la communication » au Brésil

À Brumadinho, il y a eu plusieurs types de morts : physique, psychologique, financière – causée par l’attitude de l’entreprise Vale qui, voulant faire taire les autorités et la population, a mis en jeu d’énormes sommes d’argent, comme l’indemnité distribuée aux habitants de la ville et ses environs – et la mort causée par la presse et la communication. Cette dernière est due à la manière dont a été traité médiatiquement ce crime humanitaire : l’exposition des familles et le non-respect des droits de personnes en situation de vulnérabilité.

Opération « Médias sans choix » en Pologne

Les médias polonais ont adressé au gouvernement PiS (parti Droit et Justice) une lettre ouverte contre le projet d’introduction d’une nouvelle taxe sur la publicité qui menace en fait l’indépendance des organes de presse, des producteurs, de lecteurs et des internautes.  Cette taxe est appelée officiellement « une cotisation » et utilise l’argument de la pandémie, car les sommes ainsi récoltées sont susceptibles d’alimenter le Fond National de la Santé et le Fond national de la sauvegarde du patrimoine ainsi qu’une nouvelle institution « Fond National de soutien du patrimoine à travers les médias » dont on ne comprend pas bien à quoi cela correspond. Pour les médias indépendants il ne s’agit là que de racket :

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search