Catégorie : Billets

Covid-19 : la médiation scientifique et la démocratie

Depuis mars 2020, la Covid-19 est dans tous les domaines de nos vies, dans tous les discours, tous les médias. Elle régit le travail, la vie politique, la relation aux autres. Le 2 février 2020, l’OMS créait le mot-valise « infodémie », drôle de mot assurément. Il désigne la vague d’informations fausses ou trompeuses véhiculées sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche au sujet d’une épidémie.

Les journalistes et le Professeur Raoult : une relation conditionnée par les réseaux socio-numériques

Nous avons, à l’automne 2020, interviewé plusieurs journalistes sur le traitement médiatique de la Covid-19[2]. Les journalistes ont unanimement fait état du Professeur Raoult, et ce dans des termes proches. Précisons-ici que les huit journalistes interviewés provenaient de rédactions aux positionnements éditoriaux très variés, allant de la presse dite « indépendante » à la presse généraliste. Comment un scientifique, jusque-là relativement peu médiatisé, a pu s’imposer dans l’agenda médiatique ? Est-il le symbole d’un rapport bouleversé entre champ scientifique et médiatique ?

Les outils de la diplomatie française au Liban

L’influence culturelle de la France au Liban demeure, dans la troisième décennie du 21e siècle, un sujet d’actualité. Entretenant avec ce pays des relations bilatérales diversifiées et anciennes, la France y développe son influence culturelle par le biais des actions de diplomatie publique. La tâche est assumée par divers acteurs, comme l’ambassade et l’Institut français.

Communication politique et contacts physiques

La communication politique est déjà en elle-même un aspect crucial du politique. Et, dans ce type de communication, des contacts physiques tels que la tape sur l’épaule, la poignée de main, l’accolade, la bise, la caresse ou le bécot sont très importants pour serrer les rangs et souder les liens, au-delà des intérêts particuliers et des adhésions idéologiques étroites.

Les manifs contre le pass sanitaire : quatre leçons de communication politique

Derrière une même protestation se cache des raisons différentes de protester car, il y a, effectivement, plusieurs bonnes raisons de contester les décisions gouvernementales. Les manifestations ne sont pas uniquement des moyens d’exprimer collectivement des émotions (ici la colère) ce sont aussi, pleinement, des exercices démocratiques qui visent à revendiquer de valeurs fondées rationnellement. La rationalité démocratique est plurielle mais tout aussi fondée que la rationalité sanitaire, c’est la première leçon.

Justice- Pierre Abboud

Beyrouth, 1 an après l’explosion du 4 août 2020

L’explosion du 4 août 2020, l’une des plus fortes explosions non nucléaires au monde, n’est pas une catastrophe naturelle. Elle a fait 217 morts, des milliers de blessés, et détruit des pans entiers de la ville. Des responsables existent. Quelque part dans la nature. Qui sont les coupables, par action ou omission ? Qui a éhontément stocké des milliers de tonnes de nitrate d’ammonium, un engrais hautement explosif, dans l’enceinte du port, au milieu de la ville ? Pourquoi ? À quelles fins ? Et comment ce nitrate a-t-il explosé ? Un an plus tard, la justice n’est pas bien avancée.

Français des régions : beaux et cons à la fois ?

Le 27 juin 2021, vers 20 heures, les chaînes de TV ont présenté une carte de France avec des codes couleur étranges : exit ceux de CovidTracker. Même le noir, pourtant annoncé dans des sondages, laissait la place au bleu et au rose. Les échanges entre « la droite » et « la gauche », sur les plateaux, auraient presque donné à fantasmer 50 nuances de gris entre les deux grands camps. Il fallait être miro — avec ou sans accent — pour ne pas être surpris par la distribution de ces couleurs primaires immobiles.

Réflexions d’un psychiatre sur la Covid-19

Nous avons aussi pris conscience que la science est devenue la religion mondiale. Quelles que soient les proclamations officielles, tous les pays, qu’ils soient démocratiques ou dictatoriaux, qu’ils soient laïcs ou pourvus d’une religion officielle, se sont conformés aux règles édictées par la science émanant d’experts, alors même que dans cette situation radicalement nouvelle il n’y avait pas d’experts confirmés mais des aspirants experts. Tout gouvernement est constitué de politiciens, et ils utilisent un raisonnement politique quand ils s’affrontent à un problème — ce qui signifie qu’ils agissent selon leur éthique, selon l’économie nationale et de façon à assurer leur propre promotion. S’en remettre à l’avis d’experts est le meilleur moyen d’éviter une responsabilité directe.

Retour critique sur la critique de la communication (épisode 4)

Les réussites cybernétiques se sont basées sur des analogies et des déductions audacieuses mais relativement contrôlées. Elles sont restées dans un domaine connexe : celui de la mécanique. Ainsi, en partant d’études à la fois physiologiques (le corps) et artificielles (les machines), un corpus a été créé pour caractériser un système d’éléments en interrelation constante où chaque action suscite une réponse d’ajustement automatisée.

« La presse est à blâmer ! »

Culpabiliser la presse pour ses manquements, c’est la tactique employée par le président de la République du Brésil, Jair Bolsonaro, depuis son élection. Après avoir déclaré que le Brésil était « brisé », il a désigné, le mercredi 6 janvier de 2021, un coupable.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search