Auteur : hermes

Jusqu’où la santé numérique va-t-elle transformer l’organisation des soins ?

La santé numérique semble imposer l’idée de révolution. Certains annoncent la disparition des médecins sous l’effet de l’outil numérique, d’autres même la mort de la mort. L’histoire est pourtant jalonnée de révolutions annoncées qui n’ont pas eu lieu : des effets inattendus surviennent le plus souvent, et des résistances mal appréhendées surgissent fréquemment.

Les réseaux sociaux numériques ne sont pas des espaces publics

Le confinement qui accompagne la crise sanitaire que nous connaissons nous conduit à utiliser encore plus intensivement les dispositifs numériques. Or si ces derniers permettent de pallier la non communication (l’absence de communication), il tendent également à développer l’incommunication (une incompréhension partielle) comme les contributeurs du numéros 84 de la revue Hermès l’ont montrée. Cette incommunication est particulièrement à l’œuvre dans les réseaux sociaux numériques (Facebook, Twitter, etc.) qui, s’ils sont bien, parfois, des espaces communs d’expression politique ne sont jamais des espaces publics où peut se déployer une raison publique.

[Parution] Santé connectée

Écrans, claviers, souris, plateformes, internet des objets et « intelligence » artificielle envahissent désormais notre quotidien et transforment nos relations aux autres. Après leur entrée dans le champ du bien-être et du quantified-self, des industriels explorent celui de la santé, champ d’autant plus prometteur qu’il offre – avec la chronicisation de certaines maladies infectieuses ou cancéreuses et l’augmentation du vieillissement de la population –, de nombreux domaines d’application. De son côté, la situation actuelle de la crise sanitaire du Covid-19 a modifié en quelques mois des pratiques enracinées depuis des décennies dans le champ de la santé.

Distanciel n’est pas raison

Pascal Robert[1]   Le discours du Président de la République ne nous a guère laissé le choix : l’enseignement supérieur doit passer en distanciel. Point. Solution qui ne se discute manifestement pas. Bel...

L’Amazonie en feu

Par Roberto Chiachiri Directeur de la Chaire UNESCO / UMESP en communication, São Paulo, Brésil   En plus de la pandémie de la covid-19, pour laquelle le Brésil tient la troisième place...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search