La publicité, protection et liberté

Photo Dominique Wolton Juillet 2022

Photo Dominique Wolton Juillet 2022

Tribune de Dominique Wolton1

Dans (Cahiers du CEP) Questions écologiques et publicité.

1- Le monde publicitaire s’est insuffisamment mobilisé contre le stéréotype qui oppose l’écologie comme « avenir de l’humanité », à l’univers de la communication, symbole de manipulation. Quelle que soit l’utilité indéniable de l’écologie, celle-ci ne peut représenter l’horizon politique. Elle ne constitue pas un but en soi, mais un combat pour améliorer les sociétés. Parler de « transition écologique » supposerait que cette dernière soit l’idéal et l’horizon… Mais l’écologie n’est pas un modèle politique universel. Parler des « questions écologiques » me semble plus modeste.

2 – Dès qu’il est question d’écologie, de surconsommation… on voit revenir les stéréotypes négatifs relatifs à la publicité. Et par voie de conséquence la tentation d’accroitre la règlementation pour « protéger les consommateurs et les citoyens » contre les manipulations. Mais pourquoi ne pas faire un peu confiance à ces citoyens consommateurs ? Eviter le moralisme, la bonne conscience et l’interdiction… La culture de l’autorégulation est au contraire celle de la négociation contradictoire. L’esprit critique et le libre arbitre peuvent s’émousser face à tant de règles édictées au nom de toutes les protections et de toutes les libertés.

Influencer et manipuler est plus difficile qu’on ne le pense, comme le montre d’ailleurs l’Histoire. Interdire et réglementer, oui, bien sûr, mais jusqu’à une certaine limite pour laisser justement l’individu face à ses choix et ses responsabilités.

3 – Si la publicité, et plus généralement la communication, sont systématiquement manipulatrices et simplificatrices, alors pourquoi vouloir les mobiliser pour « les grandes causes », de la sécurité routière à la santé, l’écologie, le civisme ? Pourquoi la publicité serait-elle mauvaise pour la consommation, et bonne ailleurs ? D’autant que dans les deux cas, elle affiche clairement son objectif : le commerce. La publicité est finalement le contraire de l’infox, elle dit sa nature commerciale. Eviter donc que les débats sur la publicité et la communication ne virent à la suspicion, au moralisme…

Deux remarques encore.

Maintenir certains interdits est indispensable, mais la glissade actuelle est dangereuse. Dans une société de lobbies et de défense de toutes les identités, chacun se sent autorisé à considérer qu’il est mis en cause, caricaturé ou dévalorisé par n’importe quel message publicitaire et demande en conséquence interdiction et protection.

Les libertés se sont retournées. Elles ne sont plus le droit de s’exprimer mais celui d’interdire quand d’autres parlent de soi. En outre, l’opposition n’est pas toujours entre « le mauvais message publicitaire et de communication » et le « bon consommateur-citoyen-militant ».

Bref, dans le moralisme croissant rôde beaucoup d’hypocrisie, du refus de l’humour, de toute mise à distance, voire de toute critique. Et le problème dépasse largement le statut de la publicité. L’avantage de celle-ci est qu’elle permet de voir plus rapidement cette contradiction de nos sociétés démocratiques.

 

Texte intégral disponible en ligne sur : https://www.cep-pub.org/avis/avis-du-cep-questions-ecologiques-et-publicite/

  1. Fondateur de la revue internationale Hermès.
    Président du CEP (Conseil d’Éthique publicitaire), instance associée à l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité). []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
hermes (6 novembre 2023). La publicité, protection et liberté. Revue Hermès - Cognition - Communication - Politique. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pik7


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search