Hermès 63. Murs et frontières

Le n° 63 sera en librairie le 27 septembre 2012


Murs et frontières
Sous la direction de Thierry Paquot et Michel Lussault

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

4° de couverture

Nous vivons en plein paradoxe de la frontière. Depuis la chute du mur de Berlin, l’ ouverture, la libre circulation, le village global passent pour l’ horizon indépassable du progrès, qu’ il soit politique, économique ou culturel. Réseau planétaire, Internet est devenu le symbole de cette idéologie du décloisonnement généralisé. Et pourtant, il n’ y a jamais eu autant de contrôles, de blocages, de censures, de quotas, un peu comme si les frontières étaient des hydres : pour un mur abattu, on en érige deux nouveaux.

C’ est cette contradiction que cherche à cerner ce volume, en s’ attachant à démontrer la polysémie de la frontière, démarcation politique, certes, mais aussi barrière économique et, beaucoup plus insidieux, blocage social et culturel, limitation tacite, interdiction implicite, « mur de verre » impalpable. Or c’ est grâce à cette polyvalence que les frontières perdurent. Elles se reconvertissent, se métamorphosent, glissent d’ un domaine à l’ autre. Les guérites de douaniers peuvent bien disparaître, les préjugés les remplacent, souvent aussi efficaces. Le sexisme, la menace islamique qui a remplacé le « péril jaune » de jadis ou encore l’ idée qu’ il y aurait une culture réservée à l’ élite sont des exemples de ces nouvelles frontières.

Se pose alors la question de fond. Si les frontières persistent, c’ est peut-être moins parce que nous échouons à les abattre que parce que nous en avons besoin. Certes, le mur peut être dépassé, oppressif, immoral : ce ne sont pas les Irlandais, les Palestiniens ou les Coréens qui diront le contraire. Mais il peut être aussi rassurant, protecteur, incubateur. Pourvu qu’ il soit démocratique, consensuel, poreux, il peut servir de garant à la diversité linguistique et culturelle, communautaire ou individuelle. Autrement dit, en termes de communication, tous les murs n’ impliquent pas fermeture, rupture, silence. Il y a des frontières qui servent aussi à se comprendre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.