Le rôle de l’anglais dans la communication quotidienne en Géorgie

Maka Moseshvili
Enseignante de la langue anglaise à l’Université de Géorgie, Tbilissi

Maka Moseshvili

Ex-pays de l’Union soviétique, la Géorgie est particulièrement touchée par l’anglais qui occupe une position centrale dans la société. De plus en plus de Géorgiens souhaitent adopter cette langue internationale. Cet intérêt n’est pas seulement lié à la mondialisation, il est nourri par une motivation pratique : la plupart des offres d’emploi demandent la maitrise parfaite de cette langue.

Cependant, dans un passé assez récent, la langue russe était considérée comme la principale langue étrangère en Géorgie. Après la langue maternelle, l’enseignement de la langue et de la littérature russes occupait une place prépondérante dans tous les établissements scolaires. Pendant la période de l’Union soviétique, dans les institutions étatiques (et pas seulement), tous les documents étaient rédigés en russe. La plus haute juridiction, les ministères et les bureaux étaient situés à Moscou. En plus d’un contrôle idéologique, le but secret était que tous les traducteurs (volontairement ou involontairement) utilisent la langue russe. Le gouvernement de l’Union soviétique savait très bien que la langue fait partie intégrante de la culture. La meilleure façon d’influencer la culture géorgienne était de poursuivre une forte politique linguistique. En effet, pendant cette période, la Russie avait déclaré la langue russe principale langue d’État en Géorgie, et sa connaissance était obligatoire, autrement les Géorgiens ne pouvaient rien accomplir, dans aucun domaine – accès au travail, à l’enseignement supérieur, à certains services d’État1

Aujourd’hui, le russe est toujours enseigné dans les écoles secondaires, mais la demande est très faible. Après la révolution des Roses de 2003 et la formation d’un nouveau gouvernement par le parti politique antirusse Mouvement National Uni, l’anglais est vite devenu la « seconde langue » du pays.

Dans le but de convertir les programmes éducatifs et médiatiques, le financement des enseignements linguistiques s’est intensifié de plus en plus. En 2005, l’anglais est devenu une langue étrangère facultative dans les établissements scolaires et la langue russe a été complètement supprimée. Avec pour résultat que l’anglais est plus utilisé aujourd’hui en Géorgie que dans toute la région du Caucase.

 

Dans une rue de Tbilissi, Géorgie, 2019. – Photo : Mostafa Meraji

La langue anglaise joue un rôle important dans tous les domaines de la vie professionnelle ou quotidienne. C’est une langue qui est utilisée non seulement pour la communication avec les gens du monde entier, mais aussi entre les Géorgiens. Aujourd’hui, on peut considérer que l’anglais est une langue commune, qui remplace la langue maternelle. La langue anglaise, qu’ils apprennent à un niveau élevé dès l’école primaire, leur permet de la parler couramment à un âge assez précoce. L’utiliser au quotidien est une tendance à la mode. De plus, les films, la musique, les médias sont également influencés par la culture américaine, si bien qu’aujourd’hui nous avons une nouvelle langue parlée en Géorgie. Elle est saturée de mots semi-anglais et la langue géorgienne moderne comprend également un dictionnaire familier qui combine la langue anglaise et la langue géorgienne.

D’autre part, en Géorgie, les médias et les réseaux sociaux jouent un rôle dominant dans l’utilisation de l’anglais. Ils sont un outil pédagogique puissant pour améliorer l’apprentissage des langues d’une manière systématique. Aussi, cet apprentissage fondé sur les médias sociaux et pas seulement sur les livres augmente les possibilités de s’exprimer, de participer, de collaborer, de trouver de l’information, de faciliter le partage et le stockage des connaissances et leur utilisation pratique, ce qui améliore le vocabulaire des apprenants de langue anglaise dans une atmosphère flexible et détendue.

Toutefois, l’influence de l’anglais touche la langue géorgienne elle-même. Les barbarismes « agissent » et même « se déguisent » en fonction de la situation sociale, politique, économique, historique. Par conséquent, il devient plus en plus difficile de comprendre si nous avons affaire à des barbarismes ou à une nouvelle langue géorgienne en train de naitre. Cette immersion de l’anglais dans le géorgien menace cette langue, une langue qui a un alphabet unique, date du Xe siècle, et appartient au rare groupe des langues caucasiennes. Saura-t-elle survivre face à la concurrence d’un anglais nécessaire pour communiquer au-delà de son pays ?

Une nouvelle étape a commencé dans l’histoire de la langue géorgienne moderne qui a été provoquée par son contact étroit avec la langue anglaise, un contact complet. Un ensemble de secteurs importants encourage ce contact : Internet, les relations internationales, l’économie de marché, les nouvelles relations entrepreneuriales et juridiques, les sciences et de la technologie, la biologie et la médecine et l’agriculture.

Toutes ces innovations sont liées à une nouvelle terminologie, à l’émergence de nouveaux concepts qui sont naturellement venus à la langue géorgienne à travers la langue anglaise.

Mot français

Mot géorgien

Prononciation

« Barbarisme »

Prononciation

Inspiration

შთაგონება

Shtagoneba

ინსპირაცია

Inspiratsia (inspiration)

Congé maladie

შვებულება

Shvebuleba

სიქლივი

Siklivi (sickleave-i)

Aimer bien

დალაიქება

Mots’oneba

მოწონება

Dalaikeba (da-like-eba)

Confinement

კარანტინი

K’arant’ini

ლოქდაუნი

Lokdauni (lockdown-i)

Annuler

გაუქმება

Gaukmeba

დაქენსელება

Dakenseleba (da-cancel-eba)

Date limite

უკანასკნელი

Uk’anask’neli

დედლაინი

Dedlaini (deadline-i)

 


 

1 Voir les ouvrages (en géorgien) de Ak. Bakradze, L’Apprivoisement de l’écriture, « Sarangi », Tbilissi, 1990 et S. Kakabadze, L’Histoire du peuple géorgien, 1783-1921, Tbilisi, 1997.



Citer ce billet
hermes (2022, 1 février). Le rôle de l’anglais dans la communication quotidienne en Géorgie. Revue Hermès - Cognition - Communication - Politique. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/piid

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search