Retour critique sur la critique de la communication (épisode 3)

Lionel Lavarec[1]

 

« Nous avons décidé de donner à la théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l’animal que dans la machine, le nom de cybernétique, formé à partir du grec χυβερνητηζ ou pilote » (Wiener, 2014, p.70). C’est ainsi que Wiener explique le choix du terme cybernétique, qu’il rattache dans la phrase qui la suit à un article fondateur de Clerk Maxwell de 1868 sur les gouvernails. On comprend alors la convocation de la commande, mais que vient y faire la communication ?

 

Wiener : entre commande et communication

Héritage de Shannon — nous avons déjà vu dans un épisode précédent l’amalgame malheureux entre donnée, information et communication — ou volonté réelle d’explication de la notion ? Il nous semble, au regard du domaine considéré, que c’est à la première acception que Wiener s’adresse. La mission de la jeune cybernétique étend pour ainsi dire les prémices shannoniens. La logique mathématique est conservée et viennent s’y ajouter les mécanismes de rétroaction alliant systèmes de contrôle, effecteurs et régulateurs. Le schéma linéaire devient une boucle où chaque action entraîne une réaction échantillonnée puis compensée. Or même si elles sont physiologiques, ces actions-réactions n’ont rien de communicationnelles. La promesse de pilotage et de gouvernance est bien tenue par un jeu de bouclage d’informations et d’ajustements contrôlés, mais où se situe la communication ?

C’est, encore une fois, en suivant l’information que l’on y arrive, étrangement… La réflexion cybernétique modélise ainsi la mécanique physiologique par une série de composants – compensateur, oscillateur, effecteur, filtre — entre lesquels circule l’information. Puis la machine à calculer, le système nerveux et les sens sont mis à contribution pour illustrer le déploiement de la logique informationnelle. Mais ici ce n’est pas tant le message en tant qu’ensemble de symboles (vue de Shannon) qui est convoqué, mais les éléments intermédiaires qui le transforment et le dirigent. Ainsi la cohésion d’un organisme n’est-elle maintenue qu’à travers la possession de moyens d’acquisition, d’usage, de rétention et de transmission de l’information. D’un mécanisme de régulation nous sommes donc passés, in fine, aux conditions de subsistance et d’existence. Par une extrapolation de l’organisme à la société en fin d’ouvrage, ces conditions ne sont plus assurées par la gouverne de l’information, mais par celle de la communication. Ci-gît la fonction primaire des moyens de communication tels que cités – presse, livres, journaux, radio, téléphone, télégraphe, poste, théâtre, film, école et église.

La boucle rétroactive ne suffit pas à justifier le passage d’une traduction linéaire de point à point (Shannon) à une posture de communication. La courbure du cheminement de la donnée n’en fait pas obligatoirement une relation, ni l’intervention de composants régulateurs une probante altérité. La beauté du geste cybernéticien ne nourrit que les problématiques techniques fonctionnelles en évitant soigneusement le sens et la portée réelle de l’interaction humaine : l’échange, son succès ou son échec, est la seule façon d’aboutir à une réalisation collective empreinte de construction contributive.

[1] Dassault Systèmes.

 

Référence bibliographique

Wiener, N., La cybernétique. Information et régulation dans le vivant et la machine, Paris, Éditions du Seuil, 2014. 370 p.

 

La série « Retour critique sur la critique de la communication »

L’histoire moderne de la communication regroupe un certain nombre de problèmes pour qui se place dans l’optique d’une réflexion visant à pour mieux comprendre l’interaction humaine. Cette série Retour critique sur la critique de la communication vise à lever certains de ces biais qui ont durablement influencé la réalité même des échanges qui font la société et le vivre ensemble.

Épisode 1 | Shannon et la communication-transmission

Épisode 2 | Shannon et l’abandon de l’expression et du sens

Épisode 3 | Wiener : entre commande et communication


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search