À Beyrouth, ces jours-ci,  

Lina Zakhour

L’un des partis pris de la Revue Hermès repose sur son ouverture à l’international, pariant que cette rencontre des altérités permet de se décentrer et de mieux comprendre notre quotidien. La covid-19 est malheureusement un virus mondial et par la voix des membres de son comité, Hermès publie sur son blog Hermès publie sur son blog des impressions. 10 textes seront publiés dans les jours à venir.

Bastian Greshake Tzovaras from Paris, France, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0, via Wikimedia Commons

À Beyrouth, ces jours-ci,

L’on est souvent étonné d’être en vie

Incrédule

Oui, deux jambes, deux bras, deux yeux, pour les moins malchanceux 

Mais le cerveau brumeux, le regard hagard

Qui recherche une direction, un rayon, un signe, parmi les décombres de la ville. 

Comment la reprendre cette vie, après l’explosion du 4 août ?

Surtout quand tout en soi hurle que non, la vie ne doit pas reprendre comme si de rien n’était !  

La résilience a fait son temps.

On la hait au même titre que l’on hait tous nos malheurs. 

Mais le temps est là qui passe. 

Qui fait son affaire.

Les matins nouveaux se succèdent. 

Et l’on se retrouve à « vivre néanmoins »

Mais comment ?

Évidemment la covid est là 

Dans une ville déjà en faillite, l’on suit le débat sur la fermeture des bars et restaurants en France, sur LCI 

Puis l’on se lève du canapé avec l’envie urgente de s’installer sur la terrasse d’un de nos cafés/bars favoris

À Gemmayzé et Mar Mkhayel quartiers jadis si animés, on les recherche désespérément

On ne les voit plus

Ils n’existent plus

Ils ont explosé.


Dans la même série :

En Côte d’Ivoire : « On s’en fout du Corona ! », par Edmond Doua

Jair Bolsonaro, le cauchemar brésilien, par Juremir Machado da Silva

L’Allemagne en temps de pandémie covid-19, par Hedwig Wagner

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search