L’Allemagne en temps de pandémie covid-19

Hedwig Wagner, Europa-Universität Flensburg, Allemagne

L’un des partis pris de la Revue Hermès repose sur son ouverture à l’international, pariant que cette rencontre des altérités permet de se décentrer et de mieux comprendre notre quotidien. La covid-19 est malheureusement un virus mondial et par la voix des membres de son comité, Hermès publie sur son blog Hermès publie sur son blog des impressions. 10 textes seront publiés dans les jours à venir.

Bastian Greshake Tzovaras from Paris, France, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0, via Wikimedia Commons

Comparée aux autres pays européens, notamment les pays de l’Europe de sud, l’Allemagne est moins touchée par la pandémie — aussi bien du point de vue économique que sanitaire. Lors du pic de la première vague mi-mars 2020, on a enregistré plus que 6 000 personnes infectées par jour, et au 20 octobre plus de 9 900 décès. Depuis mi-octobre les chiffres des infectés explosent et dépassent de loin ceux de la première vague du printemps. Plus que 10 000 personnes par jour sont contaminées… Avec une hausse de 60 %, la tendance s’aggrave. Des restrictions de contact et de sortie reprennent place, mais le confinement ne s’effectue que localement — jusqu’à maintenant.

Le premier confinement et ses conséquences

Le 13 mars les écoles (maternelles), les usines et les entreprises aussi bien que les magasins sont obligés de fermer, des quarantaines massives sont ordonnées, des restrictions de sortie et de contact imposées. La production économique a diminué, le chômage a augmenté, la bourse, notamment le DAX (les trente entreprises allemandes les plus puissantes) s’est considérablement affaibli. Le gouvernement a lancé de massifs programmes de soutien financier plus que d’investissement dans l’économie verte. La mesure la plus coûteuse et la plus efficace a été le chômage partiel. Fin mars 2020, 470 000 entreprises allemandes avaient mis en place le chômage partiel. Le 26 avril, les entreprises avaient déjà enregistré le chômage partiel pour 10,1 millions de personnes. Par rapport aux dernières décennies, c’est un chiffre sans précédent qui a largement dépassé les prévisions de tous les économistes et qui provoque un endettement plus important que celui engendré par la réunification allemande. Grâce à cette mesure (le chômage partiel), le chômage en Allemagne n’a connu qu’une hausse modérée sur mai-juin, le produit intérieur brut de l’Allemagne a finalement (l’Allemagne a vu un redressement économique en été) diminué lors la première vague de 5,5 % « seulement » en 2020.

La question d’introduction des euro-obligations a créé un débat public modéré : en 2012 51 % des Allemands étaient contre, en 2020 la majorité consent avec la proposition de l’Allemagne qui a actuellement la présidentielle de l’Union européenne d’introduire des euro-obligations. Quant au couplage des emprunts de l’Union européenne au mécanisme de stabilité européen, les opinions sont divisées, mais plutôt favorables à une ligne de souplesse.

Des manifestations contre les restrictions ont eu lieu dans quasi toutes les grandes villes avec une grande participation des adhérents aux théories complotistes et du parti populiste de droite, l’AFD. Néanmoins, les protestations ne se limitent pas à ces groupes. Une discussion engagée s’est déclenchée parmi des députés au Bundestag qui déplorent que le droit de regard soit mal respecté. La particularité allemande, le fédéralisme, fait que les seize lands sont en premier lieu responsables de la lutte contre la propagation du virus et disposent du droit des réglementations au niveau local aussi bien que régional. La non-unité a été fortement critiquée sans que sa base, le fédéralisme, n’ait été mise en question. 

 

Dans la même série :

En Côte d’Ivoire : « On s’en fout du Corona ! », par Edmond Doua

Jair Bolsonaro, le cauchemar brésilien, par Juremir Machado da Silva

A Beyrouth, ces jours-ci, par Lina Zakhour

L’Allemagne en temps de pandémie de covid-19, par Hedwig Wagner


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search