En Côte d’Ivoire : « On s’en fout du Corona ! »

Edmond Doua

L’un des partis pris de la Revue Hermès repose sur son ouverture à l’international, pariant que cette rencontre des altérités permet de se décentrer et de mieux comprendre notre quotidien. La covid-19 est malheureusement un virus mondial et par la voix des membres de son comité, Hermès publie sur son blog des impressions. 10 textes seront publiés dans les jours à venir.

Bastian Greshake Tzovaras from Paris, France, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0, via Wikimedia Commons

Cette fameuse boutade a été lancée par le président  de la République, Alassane Ouattara, au cours d’une réunion tenue le samedi 22 août 2020, devant plus de 50 000 de ses partisans, dans un stade de la capitale ivoirienne. La manifestation était organisée dans l’optique de l’investiture de ce candidat du RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix) en vue de l’élection présidentielle d’octobre 2020. En effet, devant la foule, Ouattara a déclaré ceci : « On s’en fout de Corona ! », probablement sur un ton de plaisanterie, en réponse au public qui scandait : « Attention Coronavirus ! ». Les militants de son parti voulaient certainement lui demander de respecter la distanciation sociale et les mesures barrières, comme il l’avait lui-même recommandé, au tout début de la pandémie. Aussi, ces propos ont-ils été jugés scandaleux par les observateurs, surtout dans un contexte où la plupart des activités du pays sont en berne, du fait de cette maladie. Par exemple, au niveau macroéconomique, le taux de croissance, qui avoisinait les 7.9 %, en 2019, est tombé de moitié.

Selon la presse ivoirienne, la sortie « hasardeuse et empreinte d’émotion » du président-candidat, confirme bel et bien les doutes des populations, qui estiment que les chiffres donnés au quotidien par le gouvernement sont de pures inventions. Le but recherché est de créer la psychose au sein de la population, ou encore d’extorquer des fonds aux organismes internationaux de financement. Pendant ce temps, la pandémie continue de faire de nombreuses contaminations et décès dans ce pays, même si ce taux fait partie de l’un des plus bas au monde. La Côte d’Ivoire enregistre à ce jour plus de 17 000 cas positifs à la Covid-19 et 113 décès. Pour rappel, le 30 janvier 2020, l’OMS avait déclaré cette maladie comme urgence de santé publique de portée internationale. En Côte d’Ivoire, plus spécifiquement, avant même la confirmation d’un premier cas, les autorités administratives avaient mis en place un plan de réplique axé sur la surveillance épidémiologique et biologique, la prévention et la prise en charge des malades éventuels depuis le 04 mars 2020. Mais au fur et à mesure que la maladie s’est mise à progresser, l’on semble avoir baissé la garde sous les tropiques. Les mesures de distanciation sociale ne sont plus respectées et les campagnes de sensibilisation ont pris du plomb dans l’aile. Comme au début, les populations ivoiriennes se sont mises, à nouveau, à minimiser l’ampleur de la crise sanitaire. Lors des meetings politiques ou des concerts de musique, la foule se rassemble désormais en masse, sans être inquiétée par quoi que ce soit (la COVID 19) et par qui que ce soit (les autorités politiques). De toutes les façons, « on s’en fout du corona », pour paraphraser le premier magistrat du pays.

En fait, cette phrase est une manière, pour les populations, d’appliquer le mot d’ordre de « désobéissance civile », au plan sanitaire, plus qu’au niveau politique.  

Dans la même série :

Jair Bolsonaro, le cauchemar brésilien, par Juremir Machado da Silva

A Beyrouth, ces jours-ci, par Lina Zakhour

L’Allemagne en temps de pandémie de covid-19, par Hedwig Wagner


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search