« Sur un air latino » : le succès des tubes hispanophones dans la mondialisation

Ce numéro comprend trois parties. La première est une réflexion critique sur le statut de musique comme « harmonie universelle ». Nous reproduisons ici un extrait de l’article de Christophe Magis, Université Paris 8 – Cemti.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans le numéro 86 de la revue Hermès consacré à la musique, p. 74-79 (version numérique sur Cairn et version papier sur le site de CNRS éditions).

Si l’identité culturelle n’est pas un instrument
pour mieux structurer le rapport des médias à une société,
elle tombe au rang de nourriture
pour les grands appareils médiatiques
qui la digèrent en folklore pittoresque.

A. et M. Mattelart et X. Delcourt,
La Culture contre la démocratie ?

 

La langue anglaise est incontestablement la langue véhiculaire des tubes musicaux planétaires. Mais face à cette domination, on trouve aussi quelques hits mondiaux – bien plus rares – dans d’autres langues. Une étude des chiffres de vente de singles par pays sur les deux dernières décennies (1996‑2018) montre souvent, à côté de l’omniprésence des titres anglo-saxons, plusieurs succès dans la langue nationale (ou une langue locale). Mais au-delà de l’anglais et des langues nationales, une autre langue offre toutefois des succès planétaires réguliers : l’espagnol. Dans les Top 100 internationaux de la dernière vingtaine d’années se sont glissés quelques tubes chantés dans cette langue. C’est le cas notamment de la chanson « Despacito », auquel aucun individu normalement socialisé n’a pu échapper durant l’année 2017 et qui s’est offert le record du titre le plus longtemps resté en tête du Billboard Hot 100, détrônant un autre tube en espagnol ayant également connu un succès planétaire phénoménal vingt ans auparavant : la « macarena ».

 

La langue espagnole, première hypothèse de succès

L’évidence voudrait attribuer l’importance de l’espagnol dans les hits internationaux à la position dominante de cette langue dans le monde. Deuxième langue la plus parlée, derrière le mandarin et devant l’anglais, dans des pays ayant souvent un rayonnement culturel important, au moins au niveau régional, il paraît normal à première vue que la recherche de maximisation des audiences – stratégie essentielle des industries culturelles (Hesmondhalgh, 2013) – conduise à des productions chantées dans la langue de Cervantès, et que de grands succès dans les pays hispanophones fassent quelquefois des succès internationaux.

“Despacito” ―Luis Fonsi ft. Daddy Yankee, 2017, sur flickr

C’est l’hypothèse qui a été la plus abondamment diffusée lors du succès de la chanson « despacito ». Et plusieurs commentateurs de rappeler également combien ces succès hispanophones ne sont pas nouveaux : ils avaient été précédemment invisibilisés par le piratage, mais les nouveaux services de streaming musical leur donnent une toute nouvelle exposition. Dans la foulée, un certain nombre de figures ont appuyé le fait que le succès de « Despacito » obligeait à une réflexion profonde sur la reconnaissance nouvelle à accorder à la culture hispanophone ou latino-américaine, notamment aux États-Unis. L’acteur latino-américain John Leguizamo a par exemple rédigé en août 2017 une tribune indiquant à quel point la sous-représentation des latino-américains dans la culture et les médias était intolérable, exhortant les membres de la communauté hispanophone à utiliser les pouvoirs qui sont les leurs afin de forcer le changement (en achetant de préférence les produits « latins » et en votant aux élections de mi-mandat de 2018 pour une meilleure représentation politique). De son côté, la journaliste Luisita Lopez Torregrosa a invité à lire le succès de « Despacito » en particulier, mais des artistes latino-américains en général, comme une revanche prise par la communauté sur l’« Amérique de Trump », annonciatrice d’une meilleure intégration et acceptation de la culture latine comme de la langue espagnole aux États-Unis et dans le monde. Dans tous les cas, c’est surtout la présence de la langue espagnole dans les hits qui est mise en avant comme marque de cette percée de la culture latino-américaine et de sa nécessaire prise au sérieux – certains auteurs allant jusqu’à y voir de quoi contrer le soft power hollywoodien.

 

Standardisation et pseudo-individualisation

L’hypothèse que nous voudrions poser est tout autre. Nous proposons de démontrer que, dans la mondialisation des tubes musicaux, la langue espagnole elle-même est réduite à un signal, à l’instar d’un certain nombre d’autres sèmes musicaux (Middleton, 1990) plus ou moins clichés, destinés à produire le genre « latino » au sein de cet ensemble composite que Timothy Taylor (2014) appelle la Global Pop. Dans son essai « Sur la musique populaire », Adorno (2010) met au jour deux caractères essentiels des tubes musicaux : la « standardisation » et la « pseudo-individualisation ». Le premier assure que chaque chanson suive le schéma formel de toutes les chansons à succès (même tempo, même métrique, mêmes structures harmoniques, même alternance des couplets/ponts, etc.) quand le second a pour but de « camoufler le prédigéré », c’est-à-dire, justement, de maquiller l’aspect standardisé d’un succès au moyen d’effets et de gimmicks qui sont eux-mêmes répertoriables selon les fonctions – limitées – pour lesquelles on peut les employer. Nous allons nous attacher à montrer ici combien la langue espagnole peut représenter un de ces éléments de pseudo-individualisation susceptible de convoquer un imaginaire particulièrement cliché.

 

L’article d’origine comprend trois parties :

– Anatomie d’un succès

– La langue espagnole comme procédé de pseudo-individualisation

– Les langues dans la culture commerciale globalisée.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search