[Parution] Revue Hermès 86 – Autant de musiques, autant de mondes

Sous la direction de Damien Ehrhardt, Tom Dwyer et Eric Dacheux

 

Explosion des plateformes de streaming, succès planétaire d’artistes nés aux quatre coins du monde, omniprésence de la musique dans nos vies quotidiennes, diffusion internationale de l’Eurovision, etc. La musique est désormais partout, circule inlassablement, que ce soit au balcon des appartements confinés, dans de gigantesques festivals qui voient se produire des artistes internationaux ou sur des scènes « locales ». La musique est universelle, mais les chansons peuvent aussi bien servir à endoctriner qu’à résister. D’où cette question centrale : dans quelle mesure la mondialisation de la musique démultiplie-t-elle les facteurs d’(in)communication ?

Pour répondre à cette interrogation, ce numéro d’Hermès propose une approche pluridisciplinaire. Des musicologues, des chercheurs en communication, mais aussi des anthropologues et des philosophes y sont invités à partager leurs réflexions. Résolument international, il réunit également des chercheurs et des objets d’étude provenant des cinq continents. Originalité supplémentaire, il donne pleinement la parole aux musiciens : chefs d’orchestre, compositeurs, instrumentistes, et alii.

Après une réflexion critique sur le statut de la musique comme « harmonie universelle » (première partie), sont étudiés des exemples de résistances, de combats et d’incommunications les plus variés (deuxième partie), mais aussi de communications réussies dans un monde multiculturel (troisième partie). La musique constitue en réalité une manière à la fois sensible et concrète de comprendre les enjeux de la mondialisation culturelle : écouter l’Autre, c’est déjà apprendre à cohabiter avec lui.

 

Vous pouvez consulter le sommaire et commander la version numérique sur Cairn et acheter la version papier sur le site de CNRS éditions.

 

Au sommaire de ce numéro

 

D. Wolton : Musique, notre universalité
D. Ehrhardt : Introduction générale
Bibliographie générale
Autour du même thème, Hermès a déjà publié

 

I. Critique de l’harmonie universelle

C. Bryon-Portet : La musique ou l’utopie de l’universel
D. Ehrhardt : Musique et monde. Bref panorama pour une longue histoire
J. Oleksiak : La musique contre la violence du monde ? Un art de la programmation transculturelle
P. Baillot : « La musique a ce pouvoir extraordinaire de rapprocher les hommes » (entretien)
P. Schoeller : « L’expression « musique contemporaine » est absurde » (entretien)
A. Djakouane et E. Négrier : Fusions globales, effusions locales. Festivals et mondialisation
G. Guibert : Le tournant numérique du spectacle vivant. Le cas des festivals de musiques actuelles (encadré)
J. Fontaine : « Ajouter une dimension interculturelle à la rencontre musicale » (entretien)
A. Giard : Pop-idoles. Le marché des voix amoureuses au Japon
E. Dacheux : Eurovision : quand la musique dépasse et réactive en même temps les frontières (encadré)
C. Magis : « Sur un air latino ». Le succès des tubes hispanophones dans la mondialisation
B. Lassauzet : Mythes et réalités d’un son islandais dans un environnement musical mondialisé (encadré)
J. ja Park : Robert Schumann et le Japon
Z. Chueke : Quand le Brésil inspire la France. Échos dans la presse musicale (1845-1897 ; 1920-1938)
D. Christoffel : La musique classique au risque du développement personnel (encadré)
G. Maruani : Les Beatles et la mondialisation (encadré)
I. Chueke : La diffusion planétaire de la musique classique (entretien)
L. Petitgirard : « Il nous faut une culture qui démocratise » (entretien)

 

II. Résistances et incommunications

A. Bénistant : La mondialisation des musiques « latino » : stratégies industrielles et rapports de pouvoir
H. Vargas, N. F. de Carvalho et R. Chiachiri : Singularités et différences dans la musique pop : une révision de l’expression « world music »
F. Granjon : Uzeste : créolisation critique et résistance radicale (encadré)
M. Spanu : Chanter en langue régionale dans un contexte global. Les musiques occitanes entre pop, folk et avant-garde (encadré)
K. Bouzouita : Anthropologie de l’underground : musique subversive et cyber-dissidence
J. Nowicki : Jacek Kaczmarski : la poésie chantée comme révolte pendant la guerre froide (encadré)
J. Sklower : Les médiations musicales du militantisme. La Jeunesse communiste dans les années 1960
X. Mei : Music Reception in the Red Culture Campaign: Generation, Affect, and the Possibility of Empowerment (encadré)
E. Doua : Reggae, idéologies et luttes émancipatrices en Afrique
G. Guibert : La musique metal, une mondialisation minoritaire
L. Radut-Gaghi : Musique et discours, hymne et joie (encadré)
P. Brown : Le Heiva (Tahiti) : la musique dansée comme « fait social total »
T. Paquot : Paysages sonores, musiques urbaines : de Murray Schafer à Nicolas Frize

 

III. Communiquer en musique dans un monde multipolaire

J. Bauer : « Cette idée humaniste que la musique est universelle est une erreur fondamentale » (entretien)
B. Deschênes : Le shakuhachi japonais, une flûte de bambou dans le giron de la mondialisation (encadré)
H. Dorsch, I. Jonveaux et K. Langewiesche : La kora et l’imaginaire musical dans le monde et dans le cloître (encadré)
L.-I. Apostu : La musique traditionnelle roumaine dans les compositions de Vladimir Cosma
F. El Mezouar : La musique arabo-andalouse : convergences en diaspora
N. Darbon : Les compositeurs voyageurs sur le chemin de la mondialité
F. Lethurgez : Etre une compositrice japonaise en France aujourd’hui, entre tradition et mondialisation
M. Gómez Gálvez : La musique savante chilienne dans la mondialisation
S. Lehmans : Musiques ambient : liquéfaction du monde à l’ère de la communication mondialisée
A. Augrand : La dance culture, une mondialisation réussie
Ibaaku : L’afro-futurisme au-delà des frontières (entretien)
M. Kaiser : La mondialisation des musiques populaires au prisme des concepts de scène et d’interculturalité
H. Zénouda : Hybridations musicales à l’ère de la mondialisation numérique
A. Joux : Le streaming musical, un révélateur des enjeux de la diversité culturelle

Diagonales

L. Possati : Software and Experience. A Phenomenogical Analysis of Digital Technology

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search