L’humain augmenté

l-humain-augmente-sous-la-direction-d-edouard-kleinpeterL’humain augmenté
Sous la direction d’Édouard Kleinpeter
CNRS Éditions, 2013

Commande en ligne

Augmenter l’humain, devenir plus fort, plus rapide, plus intelligent, plus connecté, vivre plus vieux et en meilleure santé, repousser les limites de la souffrance et de la mort. Le développement technologique porte la promesse d’un être meilleur. Mais cet amour de l’homme du futur ne cache-t-il pas une haine de l’homme du présent, de ses limites et de sa finitude ? Quelles conceptions du corps et de l’esprit sont soustendues par les discours transhumanistes ? Donner des clés pour comprendre le rapport d’attraction-répulsion qu’entretient l’être humain avec les technologies qu’il crée, cristallisé autour de la notion d’homme augmenté, constitue l’objet de ce numéro des Essentiels d’Hermès.

Sommaire :

  • Présentation générale – L’homme face à ses technologies : augmentation, hybridation, (trans)humanisme
    Édouard Kleinpeter
  • De part et d’autre de l’Atlantique : enhancement , amélioration et augmentation de l’humain
    Simone Bateman et Jean Gayon
  • Le corps artefact. Archéologie de l’hybridation et de l’augmentation
    Jacques Perriault
  • Invariants et variations de l’augmentation humaine, l’expérience grecque
    François Dingremont
  • Homme augmenté et augmentation de l’humain
    Bernard Claverie et Benoît Le Blanc
  • Augmentation de l’humain : les fonctions cognitives cachées de l’homme augmenté
    Célestin Sedogbo et Benoît Le Blanc
  • De l’humain réparé à l’humain augmenté : naissance de l’anthropotechnie
    Jérôme Goffette
  • Perception de soi, perception par les autres : la fonction sociale de la prothèse chez les agénésiques
    Benoît Walther
  • L’homme hybridé : mixités corporelles et troubles identitaires
    Bernard Andrieu
  • Oscar Pistorius ou une catégorie sportive impossible à penser
    Damien Issanchou et Éric de Léséleuc
  • L’homme étendu. Explorations terminologiques
    Colin T. Schmidt
  • Un autre transhumanisme est possible
    Marc Roux
  • La technique au prisme du mythe : l’exemple du Golem
    Brigitte Munier
  • Transhumanisme : une religiosité pour humanité défaite
    Jean-Michel Besnier
    Entretien avec Édouard Kleinpeter

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 18/02/2019

    […] comme Jean‑Michel Besnier, ont aussitôt dénoncé dans cette affirmation une forme de « régression animiste » et de renoncement au pouvoir de la raison, à savoir la capacité des êtres humains de décider […]

  2. 18/02/2019

    […] comme Jean‑Michel Besnier, ont aussitôt dénoncé dans cette affirmation une forme de « régression animiste » et de renoncement au pouvoir de la raison, à savoir la capacité des êtres humains de décider […]

  3. 20/02/2019

    […] comme Jean‑Michel Besnier, ont aussitôt dénoncé dans cette affirmation une forme de « régression animiste » et de renoncement au pouvoir de la raison, à savoir la capacité des êtres humains de décider […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.