Archives mensuelles : mai 2016

[Rencontre] autour de Hermès 72 – 8 juin 2016

 

photo ok1 copie photo ok5 copie

Mercredi 8 juin 2016, de 17h à 18 h 30
Franck Renucci et Jean-Marc Réol, coordonnateurs du numéro,
ont animé une rencontre autour du numéro 72 de la revue Hermès,
« L’artiste, un chercheur pas comme les autres »
à la librairie Gibert Joseph, 26 Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris.
Cette rencontre s’est déroulée en présence de Dominique Wolton, directeur de la revue Hermès, Bernard Valade, rédacteur en chef ainsi que Jean-Christophe Paré, chorégraphe et auteur.

 

 

[E]réputation. Médiation, calcul, émotion

CV-e-reputation[E]réputation
médiation, calcul, émotion

Camille ALLOING
CNRS Éditions, coll. « CNRS Communication »
Mai 2016
ISBN : 978-2-271-09190-1
280 p., 25 euros

Évaluer une entreprise, commenter un produit ou un service, « liker » un message promotionnel… Le Web produit des réputations. Si les organisations quantifient depuis de nombreuses années les opinions pour évaluer leurs réputations, et orienter leur prise de décision, en quoi le Web modifie-t-il ces approches ? Comment les dispositifs numériques calculent-ils, voire fabriquent-ils ce que l’on nomme couramment
l’e-réputation ? Est-elle un nouveau moyen de s’orienter en ligne autant qu’une nouvelle forme d’autorité ?

Dans cet ouvrage, la réputation en ligne est analysée et discutée selon quatre prismes : documentaire (comme un ensemble d’indicateurs), algorithmique (comme un élément de gouvernance des plates-formes web), affectif (comme un élément de nos sociabilités connectées) et managérial (car pour les praticiens la réputation numérique
« se doit » d’être gérée par les organisations).

Camille Alloing est maître de conférences en sciences de l’information-communication à l’IAE de l’Université de Poitiers. Après avoir été consultant et ingénieur R&D dans les domaines du management de l’information et de l’e-réputation, il consacre ses travaux universitaires aux questions des pratiques de consommation de l’information en ligne, spécifiquement sur des terrains organisationnels.

http://cadderep.hypotheses.org/

[Parution] Hermès 74. La voie des sens

Le n° 74 sera en librairie le 2 juin 2016

09017-Hermes74La voie des sens
Sous la direction de Brigitte Munier et Éric Letonturier

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

4° de couverture

Que la communication engage les cinq sens tombe sous le sens… Ce n’est hélas pas toujours le cas. En effet, la civilisation occidentale a établi la prédominance de la vue et de l’ouïe, et la dévalorisation du toucher, de l’odorat et du goût, réputés « animaux ». La dictature des écrans et des casques confirme aujourd’hui cette mise en ordre en nous engageant dans des formes de communication de plus en plus désincarnées. Une réaction semble pourtant se produire, avec des initiatives tous azimuts pour valoriser les « sens de l’intime » : ateliers olfactifs, culinaires, œnologiques, thérapies manuelles, etc. Tout se passe comme si notre époque voulait remettre en question la vieille hiérarchie des sens et découvrir de nouvelles façons, plus chaleureuses, d’expérimenter les relations avec autrui et avec le monde.

Par ailleurs, les sciences humaines, la médecine, la biologie et les neurosciences malmènent nos certitudes : la classification de nos sens ne serait qu’un choix culturel parmi d’autres, nous aurions plus de cinq systèmes sensoriels et nos perceptions fonctionneraient d’une façon globale, croisée et multimodale. De ce foisonnement de projets et de recherches, on attendrait une communication plus authentique et ouverte à l’altérité. Las, le besoin de sensualité a beau être exprimé de différentes façons, il échoue souvent face à des angoisses plus profondes. La vulnérabilité de la chair, par exemple, menacée par la maladie et la déchéance, nous terrifie, étouffant le désir de jouissance et refermant l’individu sur lui-même.

Pour rendre justice à ce domaine si complexe, ample et vivant et en dévoiler les multiples facettes, Hermès a choisi d’en diversifier les approches : à côté de contributions universitaires et pluridisciplinaires, on trouvera des témoignages et des récits. L’objet de ce numéro ? Dans une société ouverte et interactive, comment revaloriser les sens, à la hauteur de la difficulté de les vivre, sans céder ni au réductionnisme ni aux fausses évidences du sens commun ?

[RADIO] – 11 mai 2016

Fréquence protestante – Midi-Magazine – 12h05

Laurence Arven avec Bernard Wallon et Jean-Manuel SIMOES, photographe.

D’origine étrangère, universitaires, chefs d’entreprise jettent sur nos banlieues un regard original, ouvrant des perspectives nouvelles. Essentiel d’Hermès « Banlieues vues d’ailleurs  » sous la direction de B. Wallon, CNRS Editions, 2016.