Archives par étiquette : controverses

[Vidéo] D’accord, pas d’accord. Dissensus et consensus dans l’espace public – BPI – 28 novembre 2016

La vidéo est en ligne !!

capture-decran-2017-01-17-a-18-03-00

Retrouvez la rencontre du lundi 28 novembre 2016, consacrée aux controverses, dans le cadre du cycle « Place aux revue » de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou sur :

Et également sur le site de France Culture https://www.franceculture.fr/conferences/bibliotheque-publique-dinformation/daccord-pas-daccord-mais-comment-tomber-daccord?xtmc=d%27accord&xtnp=1&xtcr=1

[RADIO] – L’alimentation demain – 2 janvier 2017

Lundi 2 janvier, Gilles Fumey, Daniele Zappalà et Christophe Lavelle étaient les invités de Mathieu Vidard sur le plateau de La Tête au carré (France Inter – 14 h-15h), autour de l’Essentiel  l’Alimentation de demain. 

 

Ecouter le podcast :
https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-02-janvier-2017

[Rencontre] L’alimentation demain – 7 décembre 2016 – ISCC

A l’occasion de la parution du livre L’Alimentation Demain. Cultures et médiations (CNRS Éditions, collection les Essentiels d’Hermès), le Food 2.0 Lab présentera les enjeux de la recherche sur le futur de l’alimentation. Non pas seulement des « innovations » mais des réflexions de fond sur le statut des aliments issus de la Food tech californienne, sur le rôle des migrants dans la fabrique d’une alimentation métissée, sur les nouvelles valeurs de la viande et des protéines végétales, etc…

Le mercredi 7 décembre à 17h
à l’Institut des sciences de la communication
CNRS/Paris-Sorbonne/UPMC
20 rue Berbier-du-Mets – 75013 Paris

Entrée libre

[Rencontre] D’accord, pas d’accord. Dissensus et consensus dans l’espace public – BPI – 28 novembre 2016


debutIntroduction au débat par
Romain Badouard
debut2Thierry Paquot, Sylvestre Huet, Dominique Wolton,
Sophie Wahnich et Romain Badouard
huetSylvestre Huet évoque la controverse sur le réchauffement climatique vermeeshDimitris Alexakis et Laure Vermeersch rejoignent le
plateau pour parler de la situation grecque et du
mouvement Nuit debout
lectureLecture par Suzanne Doppelt et
Vincent Broqua :
Le serment du Jeu de Paume,
John Ashbery (Extraits)
broqua2Lecture par Vincent Broqua,
Archives pour un monde menacé,
Anne Waldman (Extraits)
rabauSophie Rabau propose à la salle de participer à un exercice d’interpolation
logo-bpi Impression vacarme_logo petit-logo-entnbhd

Dans le cadre du cycle « Place aux revues », la bibliothèque publique d’information (BPI) du Centre Pompidou organise, en partenariat avec les revues Hermès et Vacarme, ainsi que l’association Ent’revues, une rencontre sur le thème

D’accord, pas d’accord
Dissensus et consensus dans l’espace public

Lundi 28 novembre 2016 à 19 heures

Petite Salle, Centre Pompidou, Niveau -1
Entrée principale, rue Saint-Martin (Piazza)
 75004   Paris
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Contact :

Jérémie Desjardins
Service du Développement culturel
jeremie.desjardins@bpi.fr

Cette rencontre sera diffusée en direct sur le site web de la BPI à partir de 19h.
Elle sera prochainement disponible sur la Web TV/ Web radio de la BPI

Page facebook de l’événement 

Comment naît et se structure le débat dans la société ? Comment la controverse s’organise t-elle ? Comment amener des points de vue à se rencontrer, à dialoguer, à se confronter pour mieux faire avancer les idées ?
La revue est au cœur des formes, des lieux et des acteurs du débat dans l’espace public. Les revues Hermès (CNRS) et Vacarme proposent une soirée d’interventions critiques, de  performances et de tables rondes pour mieux réfléchir et… mieux débattre !

Débat avec :

Romain Badouard, Université de Cergy-Pontoise, coordonnateur du numéro 73 de la revue Hermès : « Controverses et communication« .

Sylvestre Huet, journaliste scientifique, blog {Sciences2}

Sophie Wahnich, historienne, membre de la revue Vacarme

Dominique Wolton, directeur de recherches au CNRS en sciences de la communication, directeur de la revue internationale Hermès

Thierry Paquot, philosophe de l’urbain

Suivi d’un dialogue avec :

Dimitris Alexakis, artiste, créateur et animateur de « l’atelier de réparation des télévisions » à Athènes, collaborateur de Vacarme

Laure Vermeersch, cinéaste documentaire, membre de Vacarme

Les débats seront ponctués par des lectures et interventions artistiques de :

Suzanne Doppelt, écrivaine, photographe et éditrice

Vincent Broqua, traducteur et professeur de littérature à l’Université de Paris 8

Sophie Rabau, auteure, maître de conférences à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

 

 

[Conférence-débat] La communication environnementale – 16 novembre 2016 – INSEEC

logo inseec logo la fabrique écologique logo hermes

À l’occasion de la publication du livre La communication environnementale
(CNRS Éditions, collection « Les Essentiels d’Hermès »),
sous la direction de Thierry Libaert,
La Fabrique Écologique vous invite à rencontrer et à débattre
avec plusieurs auteurs de l’ouvrage

Mercredi 16 novembre 2016
De 18h à 20h
à l’INSEEC | Amphithéâtre José Soubiran
27 avenue Claude Vellefaux
Paris 10ème

Inscription gratuite et obligatoire :
https://lacommunicationenvironnementale.eventbrite.fr

Le débat sera animé par Thierry Libaert
(conseiller au Comité Économique et Social Européen), en présence de
Gildas Bonnel
(président de la Commission Développement durable de l’Association
des Agences Conseil en Communication),
Yonnel Poivre-Le Lohé
(auteur du blog La communication responsable) et de :

Dominique Bessières |UNIVERSITÉ DE RENNES
La communication publique environnementale

François Allard-Huver |ESA ANGERS
Environnement et discours d’influence officiels

Nicolas Baygert|ULB / IHECS
Les partis verts face à la menace de l’éco-lassitude

Andrea Catellani |UCL
Sémiotique de la communication environnementale

Jean-Marie Charpentier |AFCI
Communication et environnement en entreprise :
du faux-semblant au vraisemblable

Le débat se poursuivra autour d’un verre

[Parution] La communication environnementale

cv_communicationenvironnementaleLa communication environnementale
En librairie le 17 novembre

Collection « Les Essentiels d’Hermès »
Sous la direction de Thierry Libaert
CNRS Éditions, 2016, format poche, 8 euros

Commande en ligne

Conférences internationales, controverses scientifiques et débats médiatiques… l’environnement est devenu un enjeu de communication global. C’est à l’étude des différentes formes et évolutions de la communication environnementale, de sa naissance dans les années 1990, sous le coup de catastrophes écologiques à répétition, aux grandes déclarations officielles sans lendemain, que s’attache cet ouvrage entièrement inédit. Du « développement durable » à la « transition écologique », ce nouveau grand récit fédérateur s’intègre désormais dans la démarche marketing des entreprises et dans les politiques des institutions publiques. Il influe sur les positionnements stratégiques des partis politiques et incite à de nouvelles pratiques individuelles. Aux discours de crise axés sur la peur et la responsabilité répond le risque de l’éco-lassitude des uns et de « greenwashing » des autres…

Présentation générale
Communication et environnement, des approches en transition
Thierry Libaert
Environnement et discours d’influence officiels. L’exemple du Comité économique et social européen
François Allard-Huver
Les partis verts face à la menace de l’éco-lassitude
Nicolas Baygert et Cédric Hananel
Alarmisme et catastrophisme ? Rhétoriques de la peur dans les échanges en ligne relatifs aux changements climatiques
Baptiste Campion
Sémiotique de la communication environnementale
Andrea Catellani
Communication et environnement en entreprise : du faux-semblant au vraisemblable
Jean-Marie Charpentier
L’enjeu environnemental : une chance pour la communication
Gildas Bonnel
Encadré
« Pensez à éteindre la lumière en sortant ! »
Mickaël Dupré et Sébastien Meineri
Permanences et mutations dans la mise en récit médiatique du changement climatique
Ferenc Fodor et Valérie Brunetière
Communication et changements climatiques : le cas du GIEC
Jean-Pascal van Ypersele et Bruna Gaino
Encadré
Le renouveau de la conscience environnementale
Céline Hervé-Bazin
Les discours sur l’environnement, entre chiffres froids et récits brûlants
Béatrice Jalenques-Vigouroux
Perception des marques selon leur comportement environnementalement (ir)responsable
Iskra Herak et Nicolas Kervyn
Le greenwashing, contre-indice de maturité de la communication environnementale ?
Céline Pascual Espuny
Le greenwashing : phénomène organisationnel ordinaire, conséquences globales extraordinaires
Yonnel Poivre-Le Lohé
Encadré
La communication publique environnementale : un enjeu de développement durable pluriel et contingent
Dominique Bessières
Quatre questions à Dominique Wolton
Entretien avec Thierry Libaert

[Parution] L’alimentation demain. Cultures et médiations

L’alimentation demain. Cultures et médiations
En librairie le 17 novembre 2016

Collection « Les Essentiels d’Hermès »
Sous la direction de Gilles Fumey
CNRS Éditions, 2016, format poche, 8 euros

Commande en ligne

Gastronomie, Food tech, santé, big data et génétique sont, entre autres, au menu de cet Essentiel entièrement inédit. Les chercheurs réunis ici nous éclairent sur les comportements alimentaires et les nouvelles pratiques ou tendances qui façonnent, à travers le monde, l’alimentation de demain.
Depuis quelques années, l’alimentation est un objet de controverses… La communication est devenue cruciale pour comprendre les crises alimentaires (scandales sanitaires, OGM, avaries dans la distribution ou la restauration). Le mécanisme est partout le même : pléthorique et contradictoire, l’information circule à la vitesse de la lumière, elle se déforme, affole ou séduit les mangeurs. Les individus, notamment les « millennials », sont pris entre renoncement et pratiques alternatives, nourris par une défiance croissante envers l’industrie agroalimentaire.
Ces médiations mettent les chercheurs au défi de comprendre comment les consommateurs construisent leurs systèmes de confiance et réinventent la façon dont nous mangerons demain.

raffard

Un exemple d’hybridation culinaire :
le kebab japonais au riz et à la sauce curry.
Source : P. Raffard, 2015

burger www.impossiblefoods.com
Sommaire
Présentation générale
L’alimentation comme médiation avec le monde
Gilles Fumey
Émergence de nouvelles pratiques alimentaires et controverses
François Allard-Huver
Culture gastronomique et alimentation de demain
Denis Saillard
Les Cités de la Gastronomie, lieux culturels, scientifiques et touristiques
Dominique Pagès
Encadré
Les nouveaux idéaux « récréatifs » de la gastronomie italienne
Daniele Zappalà
Encadré
La révolution Food 2.0 en Californie : cuisine, génétique et big data
Richard C. Delerins
L’Asie monte en puissance
Nicolas Baumert
La Méditerranée culinaire : diffusion, succès, politique
Pierre Raffard
La viande : définition, statuts et controverses
Michaël Bruckert
Les protéines végétales : un nouvel eldorado nutritionnel
Christophe Lavelle et Karen Uriot
Le buveur, miroir des pratiques alimentaires du mangeur
Céline Hervé-Bazin

[Parution] Hermès 73. Controverses et communication

Le n° 73 sera en librairie le 4 décembre 2015

h73_dem-copie

 

Controverses et communication
Sous la direction de Romain Badouard et Clément Mabi 

 

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

 

4° de couverture

Scandales sanitaires, conflits d’aménagement du territoire, accidents industriels ou surveillance généralisée : notre environnement scientifique et technologique est régulièrement sujet à controverses. Depuis près de trente ans, les sciences humaines et sociales ont construit des méthodes d’analyse pour saisir ce que celles-ci nous disent de l’évolution des rapports entre sciences et société. Ce numéro d’Hermès est centré sur l’organisation du débat public autour de ces enjeux ; il questionne le rôle central de la communication dans l’émergence, le déploiement et la stabilisation des controverses.

En situation de controverse, qu’en est-il de la circulation de la parole entre acteurs en désaccord, de l’évaluation de l’autorité d’un argument ? Quels rôles les médiateurs jouent-ils dans l’apaisement ou l’exacerbation d’un conflit ? Comment les lignes d’exclusion et d’inclusion se dessinent-elles dans le débat ? Enfin, de quelle façon se construisent les grilles d’interprétation collectives d’un problème public ?

À travers les contributions qui composent ce dossier, il s’agit d’interroger les acteurs qui prennent part aux controverses (scientifiques, lanceurs d’alerte, journalistes, pouvoirs publics, lobbyistes, industriels, associatifs et citoyens) dans leurs stratégies et pratiques de communication. Les dispositifs qui permettent de mettre en public les controverses et qui organisent la confrontation des arguments, des intérêts et des valeurs font également l’objet d’une attention particulière.

Les controverses agissent comme des révélateurs des modalités d’organisation du débat public en démocratie. Les auteurs de ce dossier nous rappellent qu’en situation de controverse, plus qu’en toute autre occasion, la communication est un enjeu de pouvoir.

[Parution] Hermès 70-71, Le 20e siècle saisi par la communication

H70La communication est de tous les temps. Pourtant, c’est incontestablement au 20e siècle qu’elle devient omniprésente sur la scène sociale. Souvent confondue avec l’information, elle est l’objet de réductionnisme technique et le support de bien des idéologies. Si certains y voient la promesse d’une libération des individus, d’autres n’y trouvent que rhétorique et instrumentalisation des masses.

Le premier volume est consacré aux « révolutions de l’expression » qui se manifestent tout au long du siècle par des mutations médiatiques radicales. La question des modes de transmission, des supports et des codages y devient centrale, tout comme la place de l’individu, du groupe et l’expression de l’opinion publique. La communication élit domicile dans l’espace public, véritable centre de gravité des sociétés modernes. Enfin, qu’il s’agisse de cinéma ou de musique, de design ou de littérature, les évolutions du champ artistique au 20e siècle offrent une porte d’entrée incomparable pour saisir les tensions et paradoxes de cette révolution de la communication. Pourquoi cette révolution n’est-elle jamais considérée comme légitime ? Pourquoi la communication est-elle omniprésente sans être assumée, centrale et néanmoins marginalisée ?

Le second volume analyse la communication comme une discipline et un objet propre ayant connu, tout au long de cette période, des ruptures et des filiations. À partir de terrains toujours plus vastes et nombreux, ses concepts, écoles de pensée et paradigmes théoriques témoignent de la diversité de ses préoccupations et orientations, mais aussi de problématiques communes et de thématiques récurrentes. Les conflits et controverses qui la traversent attestent de sa vitalité, sans pourtant exclure des impensés en des temps de sur-événementialité médiatique et d’idolâtrie technique.

Appelant une saisie interdisciplinaire, l’étude de la communication est rendue d’autant plus complexe que son objet engage, rencontre et bute sur une inconnue majeure : l’altérité. Diversité culturelle, mondialiH71sation et dynamiques identitaires locales ou globales en sont les marqueurs aujourd’hui évidents. La communication, prise entre injonction sociale et liberté d’expression de chacun, est-elle gage d’une meilleure compréhension de tous ? L’incommunication reste en tout cas son horizon. L’épreuve de l’autre est toujours au risque de soi. C’est sans doute dans cette réalité première que réside, sur fond d’incertitude croissante au 20e siècle, l’enjeu fondamental de la communication.