Archives par étiquette : communication politique

[Parution] La communication politique

La communication politique
Nouvelle édition revue et augmentée
Sous la direction d’Arnaud Mercier
CNRS Éditions, juin 2017

Commande en ligne 

Cet Essentiel offre un large panorama permettant de comprendre
les nouvelles formes et les enjeux de la communication politique contemporaine. Qu’en est-il aujourd’hui des connivences entre les mondes de la communication, des médias et de la politique ? Quels effets produisent les excès de la communication politique, lorsqu’on analyse les cas emblématiques de Silvio Berlusconi et Donald Trump ? Quel poids réel peuvent avoir l’internet et les réseaux socionumériques en contexte électoral ou dans un cadre insurrectionnel comme lors des
« printemps arabes » ?
Il s’agit dans cet ouvrage de dévoiler la crise du tout-marketing politique et l’urgence de penser autrement la communication politique, en identifiant ses contradictions et les menaces qui planent sur nos démocraties dans le cadre d’une guerre de l’information désormais ouverte. Menaces omniprésentes lors de l’élection présidentielle américaine puis française, où mensonges, rumeurs, « fake news » et attaques personnelles d’une rare bassesse ont proliféré sur les réseaux sociaux.

Sommaire :

  • Avant-propos à la nouvelle édition
    Arnaud Mercier
  • La communication politique entre nécessité, instrumentalisation et crises
    Arnaud Mercier
  • La communication politique : construction d’un modèle
    Dominique Wolton (1989)
  • Les dix contradictions de la communication politique
    Dominique Wolton (1995)
  • Les nouvelles contradictions de la communication politique
    Dominique Wolton (2017)
  • Communication délibérative et démocratie participative…
    Éric Dacheux
  • Le marketing politique
    Gilles Achache
  • Le phénomène Berlusconi : ni populisme ni vidéocratie, mais néo-politique
    Pierre Musso
  • Donald Trump ou la communication incantatoire
    Marie-Cécile Naves
  • Médiatisation du politique : stratégies, acteurs et construction des collectifs
    Eliseo Verón (1935-2014)
  • Les bulletins municipaux : une contribution ambiguë à la démocratie locale
    Christian Le Bart
  • Personnel politique et médias socionumériques : nouveaux usages et mythes 2.0
    Alex Frame
  • Blogs, réseaux sociaux et « révolutions arabes » : du fantasme à la réalité
    Tourya Guaaybess
  • La guerre de l’information russe : une guerre multidimensionnelle
    Nicolas Tenzer
  • L’appui des médias à la destitution de Dilma Rousseff
    Juremir Machado da Silva

Le marketing politique

le-marketing-politique-thomas-stengerLe marketing politique
Sous la direction de Thomas Stenger
CNRS Éditions, 2012

Commande en ligne

Douter de l’existence du marketing politique, c’est s’assurer d’être pris pour un naïf. Le recours aux outils et au langage du marketing par le monde politique paraît évident, tout comme la manipulation des citoyens par le marketing. En cette année d’élections présidentielles, cet ouvrage propose un examen critique et international du marketing politique. Des chercheurs de disciplines différentes soulignent que les rapports entre marketing et politique sont plus complexes, plus subtils qu’on ne le pense généralement. Comprendre sans préjugés, mais non sans esprit critique.

Sommaire :

  • Avant-propos – Communication et démocratie
    Éric Dacheux
  • Présentation générale Le marketing politique : entre démocratie et marché
    Thomas Stenger
  • La naissance de la « demande » populaire. Quand le peuple entre en politique
    Roger Dupuy
  • Une mémoire du marketing politique en France
    Entretien avec Michel Bongrand
    Propos recueillis par Thomas Stenger et Camille Picard
  • Les procédés d’attention publicitaires : l’homme politique peut-il s’inspirer des marques ?
    Sonia Capelli, William Sabadie et Olivier Trendel
  • Les émotions dans le marketing politique
    Virginie Martin
  • Défaite et succès des marqueteiros : le marketing politique au Brésil
    Renato Janine Ribeiro
  • Obama 2008 : l’inflexion numérique
    François Heinderyckx
  • Les limites du consumérisme politique : l’exemple du Tea Party
    Nicolas Baygert
  • Les contradictions du nouvel espace public médiatisé
    Dominique Wolton

L’argumentation

l-argumentation-nicole-d-almeidaL’argumentation
Sous la direction de Nicole D’Almeida
CNRS Éditions, 2011

Commande en ligne

Dans un monde envahi par les slogans et les petites phrases, repenser la place de l’argumentation dans les rapports humains s’impose.
Ce livre, accessible à tous, invite à réexaminer les formes et les enjeux contemporains de cet art oratoire ancien. Retrouver l’intelligence et la vivacité du verbe source d’opinions, de débats, de controverses mais aussi source d’une entente possible, tel est l’objectif de cet ouvrage.
Indispensable pour comprendre nos démocraties.

Sommaire :

  • Présentation générale – Retour à l’argumentation
    Nicole D’Almeida
  • Argumentation, le déficit d’analyse
    Dominique Wolton
  • Théorie de l’argumentation et sciences humaines
    Raymond Boudon
  • Place de l’argumentation en démocratie directe
    Uli Windisch, Patrick Amey, Francis Grétillat
  • L’argument ad hominem en communication politique
    Gilles Gauthier
  • L’argumentation politique au service du conservatisme
    André Gosselin
  • Discourir et argumenter
    Alain Boyer
  • Argumentation et technique de vérité
    Francis Wolff
  • Rhétorique, public et « manipulation »
    Guillaume Soulez

Hermès 58. Les langues de bois

Le n° 58 sera en librairie le 6 janvier 2011


Les langues de bois
Sous la direction de Joanna Nowicki, Michaël Oustinoff et Anne-Marie Chartier

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

4° de couverture

La langue de bois est aujourd’hui omniprésente : dans le discours des hommes politiques ou des diplomates, mais aussi au sein des médias, dans le marketing, la publicité, les sciences ou les stratégies de communication des entreprises. Un tel succès mérite qu’on l’analyse en profondeur et sous toutes ses facettes. En effet, il n’y a pas une langue de bois, mais plusieurs : y compris la dernière en date, qui se pare des atours du « parler vrai ».
Ce volume d’Hermès lui est entièrement consacré, dans toute la diversité et la complexité de ses manifestations et de ses enjeux. Le mot est devenu polysémique en français. Mais, à force d’appeler tout langage convenu « langue de bois », on ne peut plus faire la différence entre stéréotype, langue formelle, conformisme, politiquement correct, idéologie…
Les auteurs s’efforcent de montrer les nuances à introduire entre les différentes acceptions de l’expression « langue de bois », depuis l’origine de cette métaphore jusqu’à l’usage actuel. Différents praticiens – journaliste, éditeur, enseignant, spécialiste de communication… – expliquent comment ils décryptent ou même utilisent la langue de bois dans leurs propres milieux professionnels.
La langue de bois n’est pas propre au système totalitaire. Elle existe bel et bien en démocratie et occupe de plus en plus l’espace public. Tout le monde s’en indigne, mais elle est constamment pratiquée, notamment par ceux qui sont en position de pouvoir. C’est bien son paradoxe. Sa spécificité, au-delà de sa fonction de « communication », est in fine de figer l’imagination et de rendre illusoire la liberté d’expression individuelle. C’est pourquoi une démarche critique s’impose à son égard. Ce numéro d’Hermès souhaite ainsi fournir des moyens pour essayer de comprendre ce que les mots veulent cacher.

Le rituel

le-rituel-aurelien-yannicLe rituel
Sous la direction d’Aurélien Yannic
CNRS Éditions, 2010

Commande en ligne

Le rituel est omniprésent. Paradoxalement et à contrecourant des idées reçues, les évolutions techniques et la mondialisation n’ont pas fait  disparaître la pratique rituelle, elles tendent parfois même à la renforcer. Séquence d’actions codifiées, organisées dans le temps, répétition d’événements, le rituel est au coeur des sociétés, car il permet de rendre compréhensibles les phénomènes aléatoires de la vie humaine et collective.
Cet ouvrage aide à mieux comprendre, à travers des exemples concrets, un concept pluriel que l’on retrouve dans toutes les sociétés humaines.

Sommaire :

  • Présentation générale – Les Rituels à l’épreuve de la Mondialisation-globalisation
    Aurélien Yannic
  • Des rites juvéniles de contrebande
    David Le Breton
  • Rituels de séduction
    Gilles Boëtsch et Dorothée Guilhem
  • Rituels et communication politique moderne
    Marc Abélès
  • Célébrations et cérémonial de la République
    Claude Rivière
  • Rite et liturgie
    Alois Hahn
  • La ritualité funéraire
    Patrick Baudry
  • Les rituels, performativité et dynamique des pratiques sociales
    Christoph Wulf

La communication politique

La communication politique
Sous la direction d’Arnaud Mercier
CNRS Éditions, 2008

Commande en ligne

Ange ou démon ? Pour les uns, la communication politique est un instrument de manipulation qui influence les foules et prostitue la démocratie. Pour les autres, au contraire, la communication politique est l’unique voie démocratique pour assurer le gouvernement du grand nombre dans des sociétés individualistes de masse. Et si la vérité était ailleurs ? Les études, réunies dans cet ouvrage accessible à tous, permettent à chacun de sortir du prêt-à-penser et de réfléchir aux rapports entre médias, communication politique, identités et politique.

Sommaire : 

  • Présentation générale – Repérage de la communication politique
    Arnaud Mercier
  • La communication politique : construction d’un modèle
    Dominique Wolton
  • Le marketing politique
    Gilles Achache
  • Médiatisation du politique : stratégies, acteurs et construction des collectifs
    Eliséo Véron
  • La nouvelle matérialité de l’espace public : les dispositifs de la Netpolitique
    Dominique Boullier
  • Les contradictions de la communication politique
    Dominique Wolton
  • L’argumentation dans les débats télévisés entre candidats à la présidence américaine : l’appel aux émotions comme tactique de persuasion
    Anne-Marie Gingras
  • Les bulletins municipaux : une contribution ambiguë à la démocratie locale
    Christian Le Bart
  • Le phénomène Berlusconi : ni populisme ni vidéocratie, mais néo-politique
    Pierre Musso

Hermès 42. Peuple, populaire, populisme

Le n°42 sera en librairie le 6 novembre 2005


Peuple, populaire, populisme
Sous la direction de Pascal Durand et Marc Lits

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

4° de couverture

Paradoxalement, la mondialisation pousse à s’interroger sur des notions encore très présentes : “peuple”, “populaire” et “populisme”. Ces notions recouvrent des attitudes, des jugements, des réalités différentes qui touchent autant les cultures que la politique. Dans une première partie, les auteurs tentent de cerner les figures du “ peuple ” et ses métamorphoses philosophiques, principalement aux XIXème et XXème siècles. Les deuxième et troisième parties abordent d’une part les regards savants sur le “ populaire ”, d’autre part les images, les formes de culture et les clichés que le « populaire » véhicule (ouvrier, Tati, presse people…). La quatrième partie, plus politique, rappelle l’influence encore grande du “ populisme ” en Europe.

L’expression gestuelle de la pensée d’un homme politique

230142_fL’Expression gestuelle de la pensée d’un homme politique
Geneviève Calbris, 2003.
CNRS Éditions, coll. « CNRS Communication »

A travers des enregistrements télévisuels de Lionel Jospin en 1997 et 1998, Geneviève Calbris analyse l’expression gestuelle correspondant aux différents rôles qu’il assume alors (socialiste, en charge du gouvernement…). De nombreuses illustrations montrent que les gestes les plus fréquents symbolisent des notions abstraites telles que l’objectif, l’effort, le rassemblement, la décision, la rigueur… L’auteur étudie comment, en tant qu’esquisse rapide de la pensée à exprimer, le geste anticipe la formulation verbale et comment les informations apportées par les deux modes d’expression se précisent mutuellement, l’un complétant l’autre.

La Démocratie mise en scène. Télévision et élections

Marlène Coulomb-Gully, 2001.
CNRS Éditions, coll. « CNRS Communication »

Qu’est-ce que la politique à la télévision ? Le propre de la télévision réside dans sa formalisation « sensible », dans le formatage « esthétique » qu’elle impose : c’est là son langage… et le prix à payer, sans doute, pour permettre à une majorité de citoyens d’accéder à une forme de compréhension de la réalité politique. S’appuyant sur une analyse de séquences politiques de journaux télévisés pendant la campagne présidentielle de 1995, le livre propose une étude plus large de la rhétorique politico-audiovisuelle.

Hermès 17-18. Communication politique


La communication politique
Sous la direction de Gilles Gauthier, André Gosselin et Jean Mouchon

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn.

Présentation

L’introduction massive et généralisée des techniques de communication dans l’ordre du politique a de multiples effets sur la régulation du systeme. Toutes les composantes de l’inter- action politique se trouvent affectées aussi bien au niveau des modalités énonciatives que du rôle des acteurs ou des contenus argumentatifs. Ce processus de transfonnation ne provoque pas mécaniquement des fractures dans l’existant; plus subtil, il est source de modifications dont il est difficile de percevoir immédiatement Ia portée structurelle. L’interprétation ne peut s’opérer qu’en référence à des principes organisateurs et à une mise en perspective historique. L’interrogation en termes de logique et d’évolution évite Ia tentation des postulats de principe et des conclusions induites : son niveau de pertinence se trouve à la croisée des modèles et de l’observation empirique. Par ailleurs, Ia redéfinition de la transaction politique dans les sociétés démocratiques, libérales et médiatiques, accompagne la reconfiguration de l’espace public sous la pression de la logique marchande : les ères de pertinence du politique et les modes de persuasion sont sous turbulence.

Hermès 16. Argumentation et rhétorique (vol.2)

Le n°16 sera en librairie le 1er juillet 1995


Argumentation et rhétorique (vol.2)
Sous la direction de Georges Vignaux et Alain Boyer

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

Présentation

Les études de l’argumentation ont – elles conquis leur place au sein des sciences sociales ? Rien n’est moins sûr. Demeurent en effet tout autant une méconnaissance du champ de l’argumentation qu’un certain ostracisme vis- à-vis de l’explication des comportements en termes de raisons ayant une efficience causale. Cela provient de deux types de traditions. La première veut qu’ au-delà des rationalités qu’un sujet se donne, se cache toujours une affectivité qu’il s’agit de débusquer. C’est l’affectivisme de Freud ou de Pareto. La seconde tradition impose que les croyances individuelles soient nécessairement analysées en tant émanations des croyances collectives. C’est le contextualisme de Durkheim.

Hermès 4. Le nouvel espace public

Le nouvel espace public
Sous la direction de Dorine Bregman, Daniel Dayan, Jean-Marc Ferry et Dominique Wolton

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

Présentation

Quels sont les principaux acteurs de la communication politique, et comment entrent-ils en concurrence dans un espace de plus en plus ouvert ? A cette question, Dominique Wolton répond en proposant une construction théorique où la communication politique assume, dans le fonctionnement de l’espace public, un rôle essentiel consistant à gérer l’équilibre entre information, communication et représentation. Mais d’autres auteurs ont une approche différente. Ainsi Alain Touraine voit-il dans l’inflation de la communication politique le signe d’une perte de représentativité des acteurs politiques et d’une inaptitude du pouvoir à intégrer l’ensemble des expériences sociales.