Archives mensuelles : janvier 2011

Traduction et mondialisation

traduction-et-mondialisation-michael-oustinoffTraduction et mondialisation
Sous la direction de Michaël Oustinoff
CNRS Éditions, 2011

Commande en ligne

Pas de diversité culturelle sans traduction. La domination du tout-à-l’anglais n’est pas inéluctable.
Partout dans le monde, même en Grande-Bretagne, la mondialisation réclame une politique active de traduction. Celle-ci devient alors une donnée centrale du monde contemporain, un phénomène capital qui ne fait que s’amplifier par le biais des technologies de l’information et de la communication.
Comprendre quels sont, d’une culture à l’autre, les enjeux actuels de la traduction, tel est l’objectif de cet ouvrage clair qui combat avec force les idées reçues.

Sommaire :

    • Présentation générale – La traduction, enjeu central de la mondialisation
      Michaël Oustinoff
    • Intraduisible et mondialisation
      Barbara Cassin
    • La question des langues et de la traduction au coeur des politiques de l’Union européenne
      Leonard Orban
    • Sciences dites « dures » et traduction
      Jean-Marc Lévy-Leblond
    • Diversité culturelle : la mission de la traduction
      Xu Jun
    • La traduction de l’arabe et vers l’arabe à l’heure de la mondialisation
      Foued Laroussi et Ibrahim Albalawi
    • Traduction et plurilinguisme au Burkina Faso
      Lalbila A. Yoda
    • La traduction, passeport pour accéder à l’autre
      Dominique Wolton

L’argumentation

l-argumentation-nicole-d-almeidaL’argumentation
Sous la direction de Nicole D’Almeida
CNRS Éditions, 2011

Commande en ligne

Dans un monde envahi par les slogans et les petites phrases, repenser la place de l’argumentation dans les rapports humains s’impose.
Ce livre, accessible à tous, invite à réexaminer les formes et les enjeux contemporains de cet art oratoire ancien. Retrouver l’intelligence et la vivacité du verbe source d’opinions, de débats, de controverses mais aussi source d’une entente possible, tel est l’objectif de cet ouvrage.
Indispensable pour comprendre nos démocraties.

Sommaire :

  • Présentation générale – Retour à l’argumentation
    Nicole D’Almeida
  • Argumentation, le déficit d’analyse
    Dominique Wolton
  • Théorie de l’argumentation et sciences humaines
    Raymond Boudon
  • Place de l’argumentation en démocratie directe
    Uli Windisch, Patrick Amey, Francis Grétillat
  • L’argument ad hominem en communication politique
    Gilles Gauthier
  • L’argumentation politique au service du conservatisme
    André Gosselin
  • Discourir et argumenter
    Alain Boyer
  • Argumentation et technique de vérité
    Francis Wolff
  • Rhétorique, public et « manipulation »
    Guillaume Soulez

La communication

la-communication-eric-dacheuxLa communication
Sous la direction d’Éric Dacheux
CNRS Éditions, 2011

Commande en ligne

Pas de société sans communication. Pourtant la communication peut être tout aussi bien technologie de guerre que processus de paix, art de la diversité qu’instrument de domination culturelle, source de la découverte de l’autre que moyen de lui imposer son point de vue. Autrement dit, l’enjeu majeur de la communication est celui du vivre ensemble. Comment éviter l’uniformisation tout en valorisant la diversité ?
Ce numéro n’apporte pas une seule réponse, universelle, mais démontre que, selon les aires géographiques et les circonstances, la communication peut être tout à la fois créatrice et destructrice du lien social. Riche et stimulant.

Sommaire :

  • Présentation générale – La profonde ambivalence de la communication
    Éric Dacheux
  • Sous-développement et communication
    Firmin Gouba
  • Changement social et communications à la Réunion
    Michel Watin
  • Parole magique et modernité
    Alain Boyer
  • Communication politique et communication scientifique : critique de Popper
    Gilles Achache
  • La communication et la question de l’universel
    Anne-Marie Roviello
  • Petite sociologie de l’incommunication
    Raymond Boudon
  • Les limitations de la communication
    Pierre Livet
  • Les dix chantiers de la communication
    Dominique Wolton

Hermès 58. Les langues de bois

Le n° 58 sera en librairie le 6 janvier 2011


Les langues de bois
Sous la direction de Joanna Nowicki, Michaël Oustinoff et Anne-Marie Chartier

Vous pouvez commander la version numérique sur Cairn et la version papier sur le site de CNRS éditions.

4° de couverture

La langue de bois est aujourd’hui omniprésente : dans le discours des hommes politiques ou des diplomates, mais aussi au sein des médias, dans le marketing, la publicité, les sciences ou les stratégies de communication des entreprises. Un tel succès mérite qu’on l’analyse en profondeur et sous toutes ses facettes. En effet, il n’y a pas une langue de bois, mais plusieurs : y compris la dernière en date, qui se pare des atours du « parler vrai ».
Ce volume d’Hermès lui est entièrement consacré, dans toute la diversité et la complexité de ses manifestations et de ses enjeux. Le mot est devenu polysémique en français. Mais, à force d’appeler tout langage convenu « langue de bois », on ne peut plus faire la différence entre stéréotype, langue formelle, conformisme, politiquement correct, idéologie…
Les auteurs s’efforcent de montrer les nuances à introduire entre les différentes acceptions de l’expression « langue de bois », depuis l’origine de cette métaphore jusqu’à l’usage actuel. Différents praticiens – journaliste, éditeur, enseignant, spécialiste de communication… – expliquent comment ils décryptent ou même utilisent la langue de bois dans leurs propres milieux professionnels.
La langue de bois n’est pas propre au système totalitaire. Elle existe bel et bien en démocratie et occupe de plus en plus l’espace public. Tout le monde s’en indigne, mais elle est constamment pratiquée, notamment par ceux qui sont en position de pouvoir. C’est bien son paradoxe. Sa spécificité, au-delà de sa fonction de « communication », est in fine de figer l’imagination et de rendre illusoire la liberté d’expression individuelle. C’est pourquoi une démarche critique s’impose à son égard. Ce numéro d’Hermès souhaite ainsi fournir des moyens pour essayer de comprendre ce que les mots veulent cacher.

La Norme numérique. Savoir en ligne et Internet

la-norme-numerique-jacques-perriault-et-cecile-vaguerLa Norme numérique
Savoir en ligne et Internet
Jacques Perriault et Cécile Vaguer (dir.), 2011.
CNRS Éditions, coll. « CNRS Communication »

Les échanges sur les réseaux numériques impliquent des règles communes d’organisation des plateformes et des données. Ces conventions, élaborées dans des organisations multilatérales, sont au départ des standards adoptés par des groupes d’utilisateurs. Elles deviennent des normes numériques lorsqu’un large consensus international les retient. Cet ouvrage initie le lecteur profane à cette activité peu connue qu’est la normalisation pour la circulation des savoirs sur Internet.